Kashihara-jingū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kashihara-jingū
Kashihara M6485.jpg
Nom originel
橿原神宮Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom en kanas
かしはらじんぐうVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Localité
Coordonnées
Culte
Type
Religion
Dédié à
Histoire
Fondateur
Fondation
Site web
Bâtiment de prière avec chigi inhabituel sur le toit de ce type de bâtiment

Le Kashihara-jingū (橿原神宮?) est un sanctuaire shinto de Jungū situé au pied de la montagne Unebiyama dans la ville de Kashihara, préfecture de Nara, au Japon, fondé en 1889 par l'empereur Meiji. L'empereur Jimmu et son épouse, y sont vénérés comme kami. Le sanctuaire, qui appartient au Chokusaisha, se trouve à l'endroit présumé du Kashihara-gū ((畝傍)橿原宮?), le palais du gouvernement du tennō (empereur) Jimmu.

Le Kashihara-jingū est le premier sanctuaire construit par l'État pour honorer le culte de l'empereur Jimmu, à l'occasion de l'identification des restes présumés de Jimmu dans sa crypte en 1863. Des pèlerinages avaient déjà lieu bien avant le XIXe siècle sur ce monticule-tombe (misasagi), qui n'était cependant pas reconnu par les autorités religieuses ou celles de l'État.

L'enceinte du sanctuaire couvre 500,000 m2 élargi par les Célébrations du 2600e anniversaire de la fondation du Japon et comprend deux heiden, avec chigi (千木?) et katsuogi (堅魚木?) (ces éléments de décoration des toits sont habituellement disposés sur le honden des sanctuaires).

Plusieurs bâtiments du sanctuaire proviennent de l'ancien palais impérial de Kyōto : le honden (le kashiko-dokoro du palais) et le kagura-den (le shinka-den du palais).

Le 11 février est fêté le Kigen-setsu, qui serait l'anniversaire de l'intronisation du tennō Jimmu. En tant que jour de fondation de l'empire, c'est un des jours fériés du Japon.

Le 3 avril, un messager impérial chokushi (勅使?) recréé les rites funéraires pour le tennō Jimmu (Jimmu-tennō-sai) lors de la commémoration du jour de sa mort.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction[modifier | modifier le code]