Karlsruhe (1927)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir SMS Karlsruhe.

Karlsruhe
Image illustrative de l’article Karlsruhe (1927)
Le Karlsruhe en 1930
Type Croiseur léger
Classe Königsberg
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Deutsche Werke, Kiel
Chantier naval Deutsche Werke, Kiel
Lancement 20 août 1927
Mise en service 6 novembre 1929
Statut Coulé le 9 avril 1940
Équipage
Équipage De 514 à 850 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 174 m
Maître-bau 15.2 m
Tirant d'eau 6.28 m max.
Tonnage 7 700 tonnes
Propulsion 6 chaudières entraînant 4 turbines et 2 moteurs diesel MAN
Puissance 68 200 ch (50000 kW)
Vitesse 32,1 nœuds (59 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage
  • 50–70 mm en ceinture
  • 30 mm en barbettes
  • 20-30 mm en tourelles
Armement
Carrière
Port d'attache Wilhelmshaven
Localisation
Coordonnées 58° 04′ 00″ nord, 8° 04′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Vest-Agder

(Voir situation sur carte : Vest-Agder)
Karlsruhe
Karlsruhe

Le Karlsruhe est l'un des trois croiseurs légers de classe Königsberg de la Kriegsmarine (avec le Königsberg et le Köln (1928)).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Karlsruhe dans le port de San Diego
Le Karlsruhe dans le port de San Diego
Le Karlsruhe dans le port de San Diego vu du ciel
Le Karlsruhe dans le port de San Diego vu du ciel

Le bâtiment est lancé le 20 août 1927. Le baptême a lieu en présence du Dr. Finter, maire de Karlsruhe, et de la veuve d'Erich Köhler (de), le commandant du SMS Karlsruhe, disparu lors de son naufrage le 4 novembre 1914. Lors du transfert de Kiel à Wilhelmshaven (par le canal de Kiel le 15 octobre 1929), les essais en mer sont validés. La mise en service du Karlsruhe se fait le 6 novembre 1929 à Wilhelmshaven sous le commandement d'Eugen Lindau (de).

Le croiseur sert de mai 1930 à juin 1936 comme navire-école pour les officiers durant cinq longs voyages à travers les océans du monde. Lors du cinquième voyage en 1925 et 1936, pendant une traversée entre le Japon et les États-Unis, le navire subit de lourds dommages à cause d'une tempête et doit s'arrêter à San Diego pour réparer.

Le 1er juillet 1936, le bâtiment est destiné à des missions d'éclairage. Pendant la Guerre d'Espagne, le Karlsruhe patrouille dans les eaux espagnoles et portugaises en janvier-février et juin 1937.

Afin d'améliorer sa tenue en cas de tempête, le navire revient au chantier naval Kriegsmarinewerft à Wilhelmshaven le 20 mai 1938. Lorsque la guerre commence, les travaux ne sont pas finis. Il reste en cale jusqu'au 13 novembre 1939 pour faire des essais.

Avec un nouvel équipage insuffisamment formé, le Karlsruhe participe à l'opération Weserübung en avril 1940. Sous le commandement du kapitän zur See Friedrich Rieve, le croiseur a pour tâche d'assurer le débarquement des troupes allemandes à Kristiansand.

Durant la retraite à Skagerrak, le 9 avril à 19h58, le sous-marin britannique HMS Truant le frappe d'une torpille. Les deux machines, le système électrique et le gouvernail sont hors service. Le Karlsruhe gîte rapidement puis commencer à couler. À 21h00, l'équipage est récupéré par les torpilleurs Luchs et Seeadler. Le capitaine Rieve donne ensuite l'ordre d'achever le naufrage au torpilleur Greif (de). L'ordre est exécuté à 22h50, deux torpilles sont lancées et le Karlsruhe est coulé.

Commandement[modifier | modifier le code]

6 novembre 1929 au 25 septembre 1931 Fregattenkapitän / Kapitän zur See Eugen Lindau
26 septembre 1931 au 8 décembre 1932 Fregattenkapitän / Kapitän zur See Erwin Waßner
9 décembre 1932 au 15 septembre 1934 Fregattenkapitän Wilhelm Freiherr Harsdorf von Enderndorf
16 septembre 1934 au 23 septembre 1935 Kapitän zur See Günther Lütjens
24 septembre 1935 au 28 septembre 1937 Fregattenkapitän / Kapitän sur See Leopold Siemens
29 septembre 1937 au 20 mai 1938 Kapitän sur See Erich Förste
13 novembre 1939 au 10 avril 1940 Kapitän sur See Friedrich Rieve

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gröner, Erich / Dieter Jung / Martin Maass: Die deutschen Kriegsschiffe 1815–1945. Band 1: Panzerschiffe, Linienschiffe, Schlachtschiffe, Flugzeugträger, Kreuzer, Kanonenboote, Bernard & Graefe Verlag, München 1982, (ISBN 3-7637-4800-8).

Sur les autres projets Wikimedia :