Karl Kaufmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaufmann.
Karl Kaufmann

Karl Kaufmann, né le à Krefeld[1] , mort le à Hambourg, fut un Gauleiter nazi à Hambourg.

Membre fondateur du NSDAP en 1921, adhérant de nouveau à ce parti après sa refondation en 1925, il devient rapidement une des personnes les plus appréciées d'Hitler.

Il est nommé Gauleiter de la Ruhr en 1925-1926, puis Gauleiter de Hambourg en 1928, un poste qu'il occupera jusqu'en 1945. Après l'arrivée au pouvoir d'Hitler en 1933, Kaufmann est désigné Reichsstatthalter (Gouverneur régional) de Hambourg avec un pouvoir absolu sur plus d'un 1 800 000 personnes. Une de ses premières décisions fut de donner la direction de la prison municipale de Fuhlsbüttel aux SA et aux SS, qui devint rapidement le noyau fondateur de la célèbre Kola-Fu, annexe du camp de concentration nazi de Neuengamme.

En septembre 1941, alors que de nombreuses personnes se sont retrouvées à la rue en raison du bombardement allié de Hambourg, Kaufmann présente une requête à Hitler pour qu'il l'autorise à déporter les Juifs locaux, de façon à confisquer leur logement pour y installer les sans-abri[2]. Adolf Hitler y répond favorablement très vite, conférant ainsi à Kaufmann le douteux honneur d'être le premier dirigeant nazi à déporter des Juifs allemands, dans ce cas vers le Ghetto de Łódź en Pologne.

Arrêté peu après l'occupation de Hambourg par les forces britanniques en 1945, il fut ultérieurement jugé pour crimes de guerre et condamné à une période d'emprisonnement, mais relâché bientôt après, sous prétexte d'une santé défaillante. Il fut arrêté deux fois encore avant d'être finalement libéré en 1953[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Datenbank der deutschen Parlamentsabgeordneten Basis: Parlamentsalmanache/Reichstagshandbücher 1867 - 1938 (banque de données des parlementaires allemands) », sur reichstag-abgeordnetendatenbank.de (consulté le 18 août 2017)
  2. Saul Friedländer (trad. Pierre-Emmanuel Dauzat), L'Allemagne nazie et les Juifs, vol. 2 : Les années d'extermination : 1939-1945, Paris, Éd. du Seuil, coll. « L'univers historique », (ISBN 978-2-020-20282-4), p. 340