Karl Julius Beloch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Karl Julius Beloch
Carl Julius Belloch.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Historien, professeur, érudit classiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Margherita Beloch Piazzolla (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Karl Julius Beloch ( - ) était un historien allemand spécialiste de l'antiquité classique et de l'histoire économique.

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Venu en Italie en 1870 pour des raisons médicales, il étudia à Palerme et Rome. Après un doctorat à l'université de Heidelberg, il devint professeur d'histoire ancienne à l'université de Rome.

Son œuvre originale en fait un historien marquant de son époque, par son étude critique des sources gréco-romaines ; ce faisant il s'attira les foudres de Theodor Mommsen. Il publie notamment en 1886 l'un des premiers travaux de démographie historique, consacré à la taille de la population italienne au premier siècle avant notre ère[1].

Il est connu également pour avoir relancé la théorie de la royauté de Carthage.

Il est enterré au cimetière du Testaccio.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • S. Steinberg, Die Geschichtswissenschaft der Gegenwart in Selbstdarstellung, II, 1926, p. 1-27
  • G. de Sanctis, Rivista de filologia, LVII, 1929, p. 141-151
  • Eve Gran-Aymerich, Les chercheurs de passé, Éditions du CNRS, 2007, p. 588-589

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Virlouvet (dir.), Nicolas Tran et Patrice Faure, Rome, cité universelle : De César à Caracalla 70 av J.-C.-212 apr. J.-C, Paris, Éditions Belin, coll. « Mondes anciens », , 880 p. (ISBN 978-2-7011-6496-0, présentation en ligne), chap. 9 (« Vivre dans l'empire des Césars »), p. 550.

Liens externes[modifier | modifier le code]