Karl Heeremans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Karl Heeremans
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Nationalité
Activité

Karl Heeremans (né à Liedekerke, Belgique le , mort le ) est un artiste-peintre aux normes très personnelles de couleurs et de formes. Les révolutions en art de Picasso à Kandinsky n'étant plus, ceci est un art moderne, fin XXe siècle. Son œuvre pourrait avoir comme définition : une tendance surréelle magique et une forme cubiste sous-jacente enveloppées dans une palette de couleurs raffinées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a suivi des études privées de dessin et de peinture par divers professeurs d'académie et humanités gréco-latines (1945-1955).

Il commence des études d'histoire de l'art et de musicologie à l'Université Catholique de Leuven (1957), il étudie ensuite à l'Académie de Düsseldorf avec, entre autres, Ewald Mataré comme professeur (1959). En 1960, Anthoni Clavé l'accueille dans son atelier parisien. Il se lie d'amitié avec Guiramand, Aïzpiri ou Tamayo. Il fait la rencontre de Chagall et de Picasso. L'expressionniste flamand Albert Saverys lui procure des conseils pendant trois ans. Il reçoit en 1964 le Prix de la Ville de Namur. De 1965 à 1967, il est distingué par le Prix Olivetti (Italie) et le Prix de Knokke. Il achève avec succès ses études universitaires de médecine. Le Grand Prix International de Deauville lui est remis en 1968 par André Malraux, ministre de la culture.

Il reçoit en 1970 encore des distinctions à Cannes et à Renaix. Il est honoré du Prix belge Anto Carte en 1976 des mains d'Emile Langui (nl).

En 1978, pour ses 40 ans, on lui offre déjà une rétrospective de 80 œuvres dans l'ensemble gothique du Musée Oud Hospitaal à Alost. En 1984, l'artiste ouvre un aperçu de ses œuvres - sur un seul thème - dans l'hôtel de ville de Liedekerke (ouverture permanente). De 1992 à 1993, il peint une fresque importante en blanc et noir pour une grande chapelle renouvelée à Liedekerke (indications du peintre). On l'honore en 1992 avec un ensemble rétrospectif de ses créations au centre culturel de Ternat (près de Bruxelles), inauguration par le ministre de la culture du gouvernement flamand.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • AALST (Belgium) : Museum Oud Hospitaal - Pieter Coecke)
  • AMIENS (France) : Musée Municipal de la Biënale
  • AMSTERDAM (The Netherlands) : De Sfinx - Italiaander
  • ANCONA (Italy) : Galleria della Biënale
  • ANTWERPEN (Belgium) : Mercator - De braeckeleer
  • LES BAUX EN PROVENCE (France) : Oustaou De Baumanière
  • BRUGGE (Belgium) : Boudewijnpark
  • BRUSSEL (Belgium) : Paleis voor Schone Kunsten - Rik Wouters - Claude Jongen - Présences Louise
  • CANNES (France) : Carlton
  • DEAUVILLE (France) : Normandie - Centre International
  • FRANKFURT (Germany) : Kabinett Vonderbank
  • GENT (Belgium) : Vyncke - Van Eyck
  • KLUISBERGEN (Belgium) : Greenhouse
  • KNOKKE (Belgium) : Casino - La Réserve
  • MARSEILLE (France) : La Vigie
  • MECHELEN (Belgium) : Galerie Nova
  • MILANO (Italy) : Pagani NEW-YORK (U.S.A.): Taft Gallery
  • NICE (France) : Palais de la Méditerranée
  • PARIS (France) : Vallombreuse
  • TERNAT (Belgium) : Cultureel Centrum
  • TOUNAI (Belgium) : Centre Culturel
  • VERSAILLES (France) : Hôtel De Ville
  • VLASSENBROEK (Belgium) : Geertrui
  • SOUTH - AMERICA : Italian cruise ship

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Piron, Dictionnaire des artistes et plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècles, Lasnes, Éditions Arts in Belgium, vol. 1, p. 689

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative aux beaux-artsVoir et modifier les données sur Wikidata :