Karl Gotthelf von Hund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Karl Gotthelf von Hund
Carl Gothelf von Hund und Altengrotkau.jpg
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Unwürde (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
MeiningenVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Karl Gotthelf von Hund de son titre complet : Karl Gotthelf, baron von Hund und Altengrotkau né le et mort le à Meiningen est un aristocrate allemand, fondateur de la Stricte Observance templière, rite maçonnique qui apparait en Allemagne vers 1755 et qui s'étend et perdure en Europe jusqu'à sa mort. L'influence de son régime imprègne le Rite écossais rectifié créé à l'issue du convent de Wilhelmsbad en 1782.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et vie publique[modifier | modifier le code]

Karl Gotthelf von Hund né en Lusace est issue d'une famille de nobles. Il est le descendant d'Henry von Hund commandeur de l'Ordre de Malte à Kłodzko entre 1518 et 1523, où il tient le poste de gouverneur.[1] Il devient orphelin à l'âge de 9 ans. En 1737, il part étudier à l'Université de Leipzig. Il voyage à partir de 1742 et se convertit au catholicisme à Paris, religion qu'il ne quitte plus jusqu'à sa mort[2].

En 1775, il est élu doyen des États de Haute-Lusace. En 1760, il est nommé conseiller d'Auguste III de Pologne, en 1769, il est conseiller de l'impératrice Marie-Josèphe d'Autriche[2].

Franc-maçonnerie[modifier | modifier le code]

Karl Gotthelf von Hund est initié en franc-maçonnerie le [3] dans la première loge maçonnique de Francfort-sur-le-Main, « Les trois chardons »[4]. Il est vénérable maître d'une loge parisienne en 1743, il affirme sans faillir durant toute sa vie, avoir été reçu au sein de la maçonnerie templière dans cette ville, par un maçon dont le nom d'Ordre est Eques a panna rubra et qui ne serait autre, selon ses dires, que le Charles Édouard Stuart prétendant au trône d'Angleterre[3].

Stricte observance templière[modifier | modifier le code]

Il crée en réunissant deux loges et deux chapitres qui ne comprennent que quelques membres, un régime maçonnique qui se base sur un thème templier et jacobite et qui prend le nom de Stricte Observance. Son régime se compose de six grades, trois symboliques et trois supérieurs qui sont intégrés au sein d'un ordre intérieur dont il conserve l'autorité en raison de son rang et des moyens financiers importants dont il est doté[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Joseph Kögler, Landes-Hauptleute der Graffschaft Glatz, handschriftlichen Chroniken, coll. « Vierteljahrsschrift für Geschichte und Heimatkunde der Grafschaft Glatz », 1882-1883, p. 167.
  2. a et b Motte Saint Pierre 2016, p. 51.
  3. a et b Motte Saint Pierre 2016, p. 52.
  4. « Établissement, progrès et vicissitude de la société maçonnique dans les divers états de l'Allemagne », L'Orient: revue universelle de la franc-maçonnerie, Paris, Aux bureaux de l'orient, vol. 1,‎ 1844-1845 (lire en ligne).
  5. Motte Saint Pierre 2016, p. 53.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Barbara de la Motte Saint Pierre, « Imagination et déconfiture du Baron de Hund », La Chaîne d'union, Conform Edition, no 79,‎ , p. 51-59.
  • André Kervella, Le Baron de Hund et la stricte observance templière, Hyères, La Pierre Philosophale, 2016 (notice BnF no FRBNF45063041).