Karl Braun (aviateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Braun et Karl Braun.

Karl Braun
Karl Braun (aviateur)
Lieutenant Karl Braun, Metz, 1913

Naissance
Metz, Reichsland Elsass-Lothringen
Décès 1945 (à 60 ans)
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Arme Deutsches Heer, Luftstreitkräfte
Grade Leutnant
Conflits Première Guerre mondiale

Karl Braun (1885-1945) est un aviateur allemand de la Première Guerre mondiale. Breveté en 1912, Braun est l'un des pionniers de l'aviation militaire allemande[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Karl Braun naît le 17 mars 1885, à Metz, une ville de garnison animée du Reichsland Elsaß-Lothringen[2]. Avec sa ceinture fortifiée, Metz est alors la première place forte du Reich allemand[3], constituant une pépinière de militaires d'exception[note 1]. Comme son compatriote Hermann Schaefer, le jeune Karl se tourne naturellement vers le métier des armes et s'engage très jeune dans l'armée impériale.

Une carrière prometteuse[modifier | modifier le code]

Karl Braun sert dans le 9e Dragoner-Regiment, de la 33e Kavallerie-Brigade stationnée à Metz. Comme ses compatriotes Friedrich Marnet ou Leo Mees[note 2], Karl Braun assiste à des vols de démonstration, qui l'incitent à devenir aviateur. Dès le 25 janvier 1912, le sous-lieutenant Braun passe son brevet de pilote, à Döberitz, sur un monoplan "Etrich Taube"[4]. Braun reçoit alors la licence n°155 du "Deutscher Luftfahrtverband", l'association allemande du transport aérien, faisant de lui un "Alte Adler", un pionnier de l'aviation militaire allemande[1].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale, Karl Braun intègre le Flieger-Bataillon Nr. 4 de la Luftstreitkräfte[1], une unité aérienne stationnée à Strasbourg, Metz et Freiburg im Breisgau. Karl Braun sert comme officier durant toute la Première Guerre mondiale.

Karl Braun s'éteindra en 1945, à l'âge de 60 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Plus d'une trentaine de généraux et des dizaines d'officiers supérieurs allemands, pour la plupart actifs durant la Seconde Guerre mondiale, verront le jour à Metz, avant 1918.
  2. Leo Mees (29.09.1888 à Metz-Sablon), brevet n°552 obtenu le 2 octobre 1913, sur un monoplan Rumpler, à Berlin-Johannisthal.[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Die Alten Adler sur frontflieger.de
  2. L’Express, no 2937, du 18 au 24 octobre 2007, dossier « Metz en 1900 »
  3. François Roth : Metz annexée à l’Empire allemand, In François-Yves Le Moigne, Histoire de Metz, Privat, Toulouse, 1986, (p. 350).
  4. Aufstellung der Flugzeugführer 1909-1914 mit Deutscher Flugzeuglizenz sur johflug.de

Sources[modifier | modifier le code]

  • Willi Hackenberger: Die alten Adler. Pioniere der deutschen Luftfahrt, Munich, 1960.
  • Peter Supf: Das Buch der deutschen Fluggeschichte, Hermann Klemm AG, Berlin , 1935 (p.496).
  • Heinz J. Nowarra: 50 Jahre Deutsche Luftwaffe 1910-1915, vol. 1, Eigenverlag des Verfassers, 1961