Karin Tidbeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Karin Tidbeck
Description de cette image, également commentée ci-après
Karin Tidbeck en 2015
Nom de naissance Karin Margareta Steen Tidbeck
Naissance (45 ans)
Stockholm, Drapeau de la Suède Suède
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Suédois
Genres

Œuvres principales

  • Amatka

Karin Margareta Steen Tidbeck, née le , est une autrice suédoise de science-fiction et de fantastique. Elle est également professeure d'écriture créative et traductrice[1]. Elle vit à Malmö[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Karin Tidbeck fait ses débuts avec le recueil de Vem är Arvid Pekon? en 2010[3], suivi du roman Amatka en 2012.

Son recueil de nouvelles Jagannath est publié en anglais, en 2012[4]. Il est reçu favorablement par la critique. Gary K. Wolfe décrit Karin Tidbeck comme « l'une des voix les plus intéressantes de nouvelles de science-fiction depuis Margo Lanagan »[5]. La nouvelle Augusta Prima remporte le prix Science-Fiction & Fantasy Translation en 2013[6].

La traduction en anglais de Amatka est publiée en 2017, la traduction française, en 2018. Il s'agit d'une dystopie inspirée de 1984 et qui dépeint un monde où le langage a le pouvoir de créer le monde[7]. On y suit Vanja, responsable d'une étude de marché sur les besoins en produits hygiéniques à Amatka, société collectiviste qui vit dans la glace[8].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles publiées en français[modifier | modifier le code]

  • Appel aux Armes pour la défense des droits des auteurs décédés, 2017 ((sv) Ett upprop för döda författares rättigheter, 2014), trad. Cécile Duquenne
    Lue par Ségolène Janne d’Othée in Coliopod podcast, épisode 9[9]. Parue initialement en 2015 dans les pages de la revue Uncanny Magazine (no. 7, novembre/).
  • Sing, 2019 ((en) Sing, 2013), trad. Mathieu Prioux
    Parue dans la revue Angle mort no 13[10]. Paru initialement le en anglais chez Tor Books.

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • (sv) Vem är Arvid Pekon?, L'Homme Av Skugga, 2010
  • (sv) Jagannath, Effronté Frawg, 2012

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix de la Science Fiction and Fantasy Translation, 2013 pour Augusta Prima

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Hire me », sur www.karintidbeck.com (consulté le )
  2. (en) Natania Barron, « Karin Tidbeck’s Jagannath: Weird in All the Right Ways », WIRED,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) Jeff VanderMeer, « An Overview of International Science Fiction and Fantasy, 2010 », Locus,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (en) Alan Cheuse, « 'Jagannath' Stories Are Weird In A Good Way », NPR,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (en) Gary K. Wolfe, « Gary K. Wolfe reviews Karin Tidbeck », Locus,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (en) « SF&F Translation Award Winners », Locus, sur Locus, (consulté le ).
  7. « Karin Tidbeck – Amatka », sur https://www.undernierlivre.net/, (consulté le ).
  8. Hubert Prolongeau, « Karin Tidbeck : “Une fois fini, un roman ne m’appartient plus” », Télérama.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. Écouter en ligne. Durée 28'59
  10. Lire en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]