Karim Khan Zand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Karim Khan Zand
Karim Khan-e Zand.png
Fonction
Chah
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Piruz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
ChirazVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Pars Museum of Shiraz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Inaq Khan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfants

Karim Khan Zand (en persan : کریم خان زند / Karim Xân Zand), né vers 1705 et mort en 1779, d'origine Kurde, fut chah de Perse de 1760 à 1779. Il fonda la dynastie Zand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karim Khan était un des généraux de Nader Chah, qui lui-même s'était emparé du pouvoir en renversant la dynastie des Safavides. Après la mort de Nader Chah en 1747, la Perse sombra dans la guerre civile. C'est alors que Karim Khan, Abdolfath Khan et Ali Mardan Khan s'accordèrent pour diviser le pays entre eux et donner le trône à Ismaïl III. Cependant, la coopération s'arrêta après qu'Ali Mardan Khan eut envahi la ville d'Ispahan et eut assassiné Abdolfath Khan. En conséquence, Karim Khan tua Ali Mardan Khan Bakhtiari et envahit tout l'Iran à l'exception du Khorassan, épargnant Chahrokh, le petit-fils de Nader Chah. Karim Khan n'adopta pas le titre de chah, préférant le titre de Régent des paysans (en persan : وکیل‌الرعایا / Vakil-or-ra'âyâ).

Pendant son règne, les relations avec la couronne anglaise furent restaurées, et il autorisa la Compagnie anglaise des Indes orientales à avoir un comptoir dans le sud de la Perse. Il fit de Chiraz sa capitale et ordonna la construction de plusieurs projets architecturaux dans cette ville, notamment la citadelle. Après la mort de Karim Khan, la guerre civile éclata encore et après quelques décennies de batailles et de meurtres entre ses descendants, qui n'étaient pas capables de gouverner le pays comme lui, la dynastie Qadjare arriva au pouvoir avec le règne d'Agha Mohammad Khan

À ce jour, Karim Khan conserve une très bonne réputation dans l'histoire de l'Iran. Cela peut être simplement en contraste avec Nader Chah, connu pour ses atrocités, ou simplement basé sur des faits, mais cela reste discutable. Cependant, de nombreuses fables et anecdotes présentent Karim Khan comme un régent ayant eu de la compassion et ayant été vraiment préoccupé du sort de ses sujets.

Liens externes[modifier | modifier le code]