Karel Urbánek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant le communisme image illustrant la Tchécoslovaquie
Cet article est une ébauche concernant un homme politique, le communisme et la Tchécoslovaquie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Karel Urbánek, né le à Bojkovice en Moravie, est un homme politique tchécoslovaque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien chef de gare, membre de la direction du Parti communiste tchécoslovaque en 1989, il remplace comme secrétaire général Milouš Jakeš le 24 novembre en plein milieu des manifestations qui suivent la chute du Mur de Berlin ; le 28 novembre, il fait voter par l'Assemblée fédérale la fin du rôle dirigeant du Parti dans la société et l'État, ce qui traduit l'effondrement du régime conséquence de la Révolution de Velours et de la perestroïka et permet l'accès à la présidence de la République de Václav Havel et l'instauration d'une démocratie pluraliste.

Voir aussi[modifier | modifier le code]