Karain : un souvenir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Karain : un souvenir
Publication
Auteur Joseph Conrad
Titre d'origine
Karain : a Memory
Langue Anglais
Parution Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Novembre 1897
Blackwood's Magazine
Recueil
Traduction française
Traduction G. Jean-Aubry
Parution
française
1932
Éditions Gallimard à Paris
Intrigue
Genre Nouvelle
Nouvelle précédente/suivante

Karain : un souvenir (Karain: a Memory) est une nouvelle de Joseph Conrad publiée en 1897.

Historique[modifier | modifier le code]

Karain : un souvenir paraît en 1897 dans la revue Blackwood's Magazine, puis en 1898 dans le recueil de nouvelles Tales of Unrest (traduit en français par Inquiétude)[1].
En 1899, cette nouvelle a obtenu un prix offert par le magazine The Academy.

Résumé[modifier | modifier le code]

Au mouillage, dans un coin perdu de Mindanao, le narrateur a l'habitude de recevoir le raja Karain, toujours accompagné de son escorte, avec lequel il fait du trafic d'armes. Cette nuit, il arrive seul sur la goélette, à la nage et terrorisé; il raconte son histoire...

Éditions en anglais[modifier | modifier le code]

  • Karain : un souvenir, dans la revue Blackwood's Magazine de novembre 1897.
  • Karain : un souvenir, dans le recueil de nouvelles Tales of Unrest, chez T. Fisher Unwin, en avril 1898.

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Coustillas, Inquiétude - Notice, in Conrad, Œuvres – I, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade (1982), pp. 1081-1106 (ISBN 2-07-011003-6).