Kapla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Kapla
Création 1986
Fondateurs Tom van der Bruggen
Siège social Drapeau de France France
Activité animation, architecture, constructions et art
Site web

http://www.kapla.com

http://www.kaplacentre.com

Le Kapla est un jeu de construction à base de planchettes en pin des Landes qu'il faut superposer les unes sur les autres pour faire apparaître des constructions imaginaires. Ce jeu ne nécessite aucun système de fixation.

assemblage de planchettes en pin en forme de vague affectant la forme d'un toit chinois. Montage réalisé en Atelier Bleu par des enfants de 6 à 10 ans.
Vague en Kapla sur base de toit chinois réalisée en atelier par des enfants de 6 à 10 ans.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le mot Kapla vient du néerlandais : kabouter [kabɑutər] plankjes [plaŋkjəs], signifiant « planchettes de lutins ».

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est lors de la construction d'un château en pierre à proximité du village de Lincou, commune de Réquista (Aveyron) ,que Tom van der Bruggen, alors âgé de 25 ans, invente les « Kapla ». En effet, les cubes existants ne lui permettent pas de modéliser son édifice, et il remplace ces cubes trop massifs par des planchettes.

Mesures et mathématiques[modifier | modifier le code]

Toutes les planchettes ont les mêmes dimensions : la longueur est de 11,7 cm,la largeur de 2,34 cm et l'épaisseur de 0,78 cm

Ces mesures répondent à des règles strictes : 1 largeur = 3 épaisseurs, et 1 longueur = 5 largeurs (soit 15 épaisseurs). Ces proportions sont calculées sur la suite croissante des nombres 1, 3, 5.

Assemblage[modifier | modifier le code]

Bâtiment en Kapla.

Ce jeu ne nécessite aucun système d'assemblage. Il suffit de superposer les planchettes pour faire apparaître toutes sortes de constructions, même complexes. Grâce à l'équilibre et la gravité, les constructions Kapla sont solides. On peut poser les Kapla de trois manières différentes :

  • à plat ;
  • sur la tranche (côté) ;
  • debout (verticalement).

On considère cependant que certaines constructions (Kapla à plat) forment ces ensembles[pas clair][réf. nécessaire] :

  • empilés comme des briques : encastrement ;
  • empilés comme des escaliers en colimaçon : empilage.

Variétés[modifier | modifier le code]

Boîte de Kapla Jaune-Vert
Coffret couleurs Kapla.

Les Kapla sont disponibles dans différents conditionnements, en boîtes allant de 40 à 1 000 unités. Ils existent en bois brut ainsi qu'en une dizaine de couleurs.

Constructions et art[modifier | modifier le code]

Il existe quatre livres d'art à la fois ludiques et pédagogiques, qui constituent une véritable source d'inspiration pour tout créateur.

Ce jeu favorise l’apprentissage de la géométrie, de la physique et de la technologie, tout en initiant l’enfant au monde de l’art, l’univers des formes et des volumes. L’enfant s’engage à réaliser, seul ou accompagné, des créations originales mais aussi exigeantes. Il choisit et agence ses formes selon sa créativité. Cette activité demande à la fois rigueur et fantaisie.

Records[modifier | modifier le code]

Des concours sont organisés.

Le record de la plus haute tour en Kapla est détenu par une équipe de Lyonnais depuis le 14 mai 2016 : 18,40 m avec quelque 9 800 planchettes[1].

Certaines personnes ont pu faire des villes, comme un néerlandais qui a reproduit la ville américaine de Las Vegas avec 21 504 Kapla.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]