Kankara sanshin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

カンカラ三線
Kankara sanshin
Image illustrative de l’article Kankara sanshin
Kankara Sanshin

Famille instrument à cordes pincées
Instruments voisins Biwa, Koto, Kugo, Sanshin, Gottan, Shamisen, Yamatogoto, Tonkori

Le 'kankara (かんから?) ou kankara sanshin (littéralement « boîte sanshin») est un instrument japonais populaire à trois cordes pincées, c'est un instrument dérivé des luths japonais professionnels, tels que le sanshin (三線?) et le shamisen qui datent de la période Shōwa. Comme le gottan au corps en bois qui lui est similaires, mais de taille plus grande, le kankara a été inventé ultérieurement dans les îles de l'Archipel Ryūkyū durant la seconde guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Le kankara est un instrument à cordes pincées utilisé pour accompagner les chants traditionnels des îles Ryûkyû (actuel département d’Okinawa) et des îles Amami (sud du département de Kagoshima), dans le sud du Japon. Il est né lors de la bataille d'Okinawa, durant la seconde guerre mondiale. Les Okinawaiens utilisèrent les boîtes de conserve jetées par les soldats américains, pour en fabriquer le corps des sanshins[1] .

Un type similaire de sanshin à base de boîte de conserve a été fabriqué par des Américains d'origine japonaise dans des camps d'internement aux États-Unis pendant la guerre[2].

Après la Seconde Guerre mondiale, les kankaras sont devenus des solutions peu coûteuses aux sanshins ou aux shamisens, et les fabricants professionnels commencèrent à les fabriquer et à les commercialiser de manière intensive. Le kankara a également évolué lui-même , certains fabricants créent des instruments mieux décorés avec des motifs peints à la main et les emballages décoratifs (掛). Par ailleurs des kits Kankara Sanshin sont de plus en plus répandus.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le kankara comme tous les sanshins se compose d'une carcasse (胴) cylindrique recouverte d'une peau de serpent. La poupée (天) qui prolonge le cou (棹) de l'instrument est fabriquée dans du bois. Le cou était issu d'anciennes épées ou de baïonnettes usées. Les cordes (絃) sont fabriquées avec des matériaux divers (du nylon, du tendon, ou du fil métallique). Les clavettes de réglage (範) ressemblent parfois aux longues pattes caractéristiques du sanshin et du shamisen.

Instruments apparentés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eiji Oguma, The Boundaries of "The Japanese": Okinawa 1818-1972 Inclusion and Exclusion, Trans Pacific Press, , 358– p. (ISBN 978-1-920901-48-6, lire en ligne)
  2. Ronald Y. Nakasone, Okinawan Diaspora, University of Hawaii Press, , 105– p. (ISBN 978-0-8248-2530-0, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Kōshichi Taira, Kankara sanshin: Taira Kōshichi no mita sengo Okinawa 20-nen no kiroku, Saníchi Shobō, (lire en ligne)