Kane Tanaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kane Tanaka
Kane Tanaka.jpg
Tanaka en 1923 et 1992
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
田中カ子Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Activité
CommerçanteVoir et modifier les données sur Wikidata

Kane Tanaka (田中 カ子, Tanaka Kane?), née le , est une supercentenaire japonaise, doyenne de l'humanité depuis le . Son âge est confirmé par le groupe de recherche en gérontologie[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariée à Hideo Tanaka, Kane Tanaka visite les États-Unis dans les années 1970, où vivent plusieurs de ses neveux et nièces. En 2006, alors qu'elle a 103 ans, on diagnostique à Kane Tanaka un cancer du côlon, dont elle parvient à guérir. Par la suite, son fils écrit un livre sur elle, alors qu'elle est âgée de 107 ans, dans lequel il parle de sa vie et de sa longévité.

Kane Tanaka habite dans la préfecture de Fukuoka. Elle marche à l'aide d'un déambulateur et vit en maison de retraite depuis 2005. Elle aime écrire des poésies et est toujours capable de se souvenir de son voyage aux États-Unis. Elle attribue sa longévité à sa foi en Dieu[2].

Le , elle devient la vice-doyenne de l'humanité à la mort de Giuseppina Projetto (it) à 116 ans. Puis, le , à la mort de Chiyo Miyako, elle devient officiellement[3] la doyenne de l'humanité.

Son statut de doyenne a été contesté par certaines sources, « au profit » de la Bolivienne Julia Flores Colque, surnommée « Mama Julia », qui serait née le dans un campement minier des montagnes andines et qui est morte le [4],[5], et est également contesté au profit de la française Tava Colo, qui serait née le à Mayotte, mais dont les registres de naissance seraient sujet à caution.

Le , elle a été reconnue comme la personne la plus âgée du monde par le Guinness World Records. Le , elle dépasse Nabi Tajima et devient à la fois la japonaise et la troisième personne, à l'échelle internationale, la plus âgée de tous les temps.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « GRG Table E », sur www.grg.org (consulté le 2 mai 2018).
  2. (en) Linda McIntosh, « San Marcos couple celebrate aunt’s 113th year », sandiegouniontribune.com,‎ (lire en ligne, consulté le 2 mai 2018).
  3. Des contestations sur la date de naissance exacte de Tava Colo rendent peut-être ce titre provisoire.
  4. « 'Mama Julia', la boliviana de casi 118 años que no está en el Guinness ».
  5. « Julia Flores Colque ».