Kane Tanaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kane Tanaka
Image dans Infobox.
Kane Tanaka à l'âge de 20 ans.
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
田中カ子Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles

Kane Tanaka (田中 カ子, Tanaka Kane?), née le dans la préfecture de Fukuoka, est une supercentenaire japonaise, doyenne de l'humanité depuis le . Son âge est confirmé par le groupe de recherche en gérontologie[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Kane Tanaka, née Ota, le 2 janvier 1903 dans le village de Wajiro (maintenant partie de Higashi-ku, Fukuoka), sur l'île méridionale de Kyushu[2], est la troisième fille et septième enfant de ses parents, Kumayoshi et Kuma Ota[3],[4]. Kane est né prématurément et a grandi sur le lait maternel[5]. La petite enfance de Kane a eu lieu pendant les dernières années de la période Meiji, qui s'est terminée à l'âge de neuf ans, en 1912[6]. Kane a épousé son cousin Hideo Tanaka le 6 janvier 1922, avec qui elle a eu deux fils et deux filles[7]. Le couple a également adopté une troisième fille pendant leur mariage, la deuxième fille de la sœur de Hideo[8],[3]. La fille aînée de Kane est décédée peu de temps après la naissance et sa deuxième fille est décédée à l'âge d'un an en 1947, tandis que sa fille adoptive est décédée en 1945 à l'âge de 23 ans d'une maladie non précisée[4],[6],[9]. Le couple travaillait dans un magasin vendant des nouilles shiruko et udon[9],[10]. Le mari de Kane a ensuite été enrôlé dans le service militaire, qui a duré de 1937 à 1939 ; l'un de ses fils a été capturé vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, car il a également servi dans l'armée, et a été retenu prisonnier en Sibérie avant d'être libéré et de rentrer chez lui en 1947[11].

Après la Seconde Guerre mondiale, le couple a continué à travailler dans le magasin, avec Kane se convertissant au christianisme sous l'influence de pasteurs postés par l'armée des États-Unis[4],[12]. Se retirant du travail dans leur magasin à 63 ans, Kane a voyagé aux États-Unis dans les années 1970 pour rendre visite à ses parents en Californie et au Colorado[2],[13]. Son mari est décédé en 1993 à l'âge de 91 ans, après 71 ans de mariage[4]. En 2006, alors qu'elle a 103 ans, on diagnostique à Kane Tanaka un cancer du côlon, dont elle parvient à guérir. Par la suite, son fils écrit un livre sur elle, alors qu'elle est âgée de 107 ans, dans lequel il parle de sa vie et de sa longévité. Elle joue occasionnellement Othello et fait de courtes promenades dans les couloirs de l'établissement. Ses passe-temps incluent la calligraphie et la résolution de problèmes d'arithmétique[14]. Elle a cinq petits-enfants et huit arrière-petits-enfants[9].

Kane Tanaka habite dans la préfecture de Fukuoka. Elle marche à l'aide d'un déambulateur et vit en maison de retraite depuis 2005. Elle aime écrire des poésies et est toujours capable de se souvenir de son voyage aux États-Unis. Elle attribue sa longévité à sa foi en Dieu[15].

Le 18 juin 2018 à la suite du décès de Maria Giuseppa Robucci, elle devient la dernière personne née en 1903, Le , elle devient la vice-doyenne de l'humanité à la mort de Giuseppina Projetto (it) à 116 ans. Puis, le , à la mort de Chiyo Miyako, elle devient officiellement[16] la doyenne de l'humanité.

Le , elle a été reconnue comme la personne la plus âgée du monde par le Guinness World Records.

Le , elle dépasse Nabi Tajima et devient à la fois la japonaise et la troisième personne, à l'échelle internationale, la plus âgée de tous les temps.

Le , elle devient à la fois la première Japonaise de l'histoire à atteindre l'âge de 118 ans et la première au monde depuis Sarah Knauss le . Cependant, elle n'a pas pu célébrer son 118e anniversaire de la même manière en raison de la pandémie de Covid-19.

En mars 2021, un parent a rapporté sur les réseaux sociaux que Tanaka était tombée malade peu de temps après avoir eu 118 ans, mais s'était rétablie avec succès. Sur une photo de février 2021, Tanaka était photographiée portant un tube à oxygène.

Tanaka devait porter la flamme olympique lors du relais de la flamme des Jeux olympiques de Tokyo 2020 lorsque la flamme passerait à Shime (Fukuoka), évènement finalement reporté au 11 mai 2021 en raison de la pandémie. On s'attend à ce que la famille de Tanaka la pousse dans un fauteuil roulant pendant la majeure partie de son parcours de 100 mètres mais elle pourrait faire les derniers pas, avant de passer le flambeau au prochain coureur[17],[18].

Finalement, le 26 avril 2021, elle décide de se retirer du relais de la torche olympique à cause de la flambée de cas de Covid-19 au Japon[19](et qu'elle ne veut pas se contaminer et contaminer toute sa maison de retraite avec elle). Le 7 mai, le décision est confirmée par sa famille qui annonce dans le même temps qu'elle est toujours en bonne santé[20],[21].

Son statut de doyenne[modifier | modifier le code]

Son statut de doyenne a été contesté par certaines sources, « au profit » de la Bolivienne Julia Flores Colque, surnommée « Mama Julia », qui serait née le dans un campement minier des montagnes andines et qui est morte le [22],[23], et est également contesté au profit de la Française Tava Colo, qui serait née le à Mayotte et qui est morte le , mais dont les registres de naissance seraient sujet à caution.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « GRG Table E », sur www.grg.org (consulté le 2 mai 2018).
  2. a et b (ja) « 国内最高齢115歳、入所者励ます 「頑張りんしゃい」:朝日新聞デジタル », sur 朝日新聞デジタル (consulté le 8 mai 2021)
  3. a et b (en-GB) « World’s oldest person confirmed as 116-year-old Kane Tanaka from Japan », sur Guinness World Records, (consulté le 8 mai 2021)
  4. a b c et d (ja) « 最高齢田中さん117歳に 戦争、病越え5時代生きる(写真=共同) », sur 日本経済新聞,‎ (consulté le 8 mai 2021)
  5. (ja) « 国内最高齢:田中カ子さん115歳「死ぬ気全然せんです」 », sur 毎日新聞 (consulté le 8 mai 2021)
  6. a et b (ja) « 明治から生きる116歳描く夢 令和も「長生きしたい」:朝日新聞デジタル », sur 朝日新聞デジタル (consulté le 8 mai 2021)
  7. (ja) « 5つ目の元号を迎える“歴史の生き証人”世界最高齢116歳田中カ子さん、願うのは「みんなが幸せな時代」 », sur スポーツ報知,‎ (consulté le 8 mai 2021)
  8. (en) Jane Wharton, « World’s oldest living person celebrates 117th birthday », sur Metro, (consulté le 8 mai 2021)
  9. a b et c (en) Richard Lloyd Parry Tokyo, « Number of Japanese centenarians surges to record 80,000 », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (ISSN 0140-0460, lire en ligne, consulté le 8 mai 2021)
  10. (ja) « 福岡在住の田中カ子さんが、116歳66日で世界最高齢としてギネス世界記録に認定 », sur ギネス世界記録,‎ (consulté le 8 mai 2021)
  11. (ja) « 45歳ですい臓がん、103歳で大腸がんを克服! 世界最長寿・田中力子さん116歳 », sur デイリー新潮 (consulté le 8 mai 2021)
  12. (ja) « 国内の歴代最高齢 117歳の田中カ子さん 記憶に焼きつく祈る姿 », sur クリスチャンプレス,‎ (consulté le 8 mai 2021)
  13. (en-US) Facebook et Twitter, « San Marcos couple celebrate aunt’s 113th year », sur San Diego Union-Tribune, (consulté le 8 mai 2021)
  14. (en-US) No Author, « Japan's oldest person, Chiyo Miyako, dies at 117 », sur The Japan Times, (consulté le 8 mai 2021)
  15. (en) Linda McIntosh, « San Marcos couple celebrate aunt’s 113th year », sandiegouniontribune.com,‎ (lire en ligne, consulté le 2 mai 2018).
  16. Des contestations sur la date de naissance exacte de Tava Colo rendent peut-être ce titre provisoire.
  17. « JO 2020 : à 118 ans, la doyenne de l’humanité portera la torche olympique - Scan Sport », sur Sport24, 2020-11-09cet11:13:37+0100 (consulté le 15 février 2021)
  18. « Une femme de 118 ans transportera la flamme olympique au Japon », sur Balle Courbe, (consulté le 20 mars 2021)
  19. 日本放送協会, « 聖火リレー 世界最高齢 118歳女性がランナー辞退の意向 », sur NHKニュース (consulté le 26 avril 2021)
  20. Le Point magazine, « La doyenne de l’humanité ne portera finalement pas la flamme olympique », sur Le Point, (consulté le 8 mai 2021)
  21. « La doyenne de l'humanité renonce au relais de la flamme olympique à cause du Covid-19 au Japon », sur Le HuffPost, (consulté le 8 mai 2021)
  22. « 'Mama Julia', la boliviana de casi 118 años que no está en el Guinness ».
  23. « Julia Flores Colque ».