Kandia Camara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kandia et Camara.
Kandia Camara Kamissoko
Image illustrative de l'article Kandia Camara
Fonctions
Ministre de l'Éducation nationale et l'Enseignement technique
En fonction depuis le
(6 ans, 2 mois et 1 jour)
Président Alassane Ouattara
Premier ministre Guillaume Soro
Jeannot Kouadio-Ahoussou
Daniel Kablan Duncan
Amadou Gon Coulibaly
Gouvernement Soro IV
Kouadio-Ahoussou
Duncan IV et V
Gon Coulibaly
Biographie
Nom de naissance Kandia Camara Kamissoko
Date de naissance (58 ans)
Nationalité ivoirienne
Parti politique RDR
Diplômé de université de Cocody
université de Lancaster
Profession enseignante

Kandia Camara est née le à Abidjan. Elle est enseignante de formation et femme politique ivoirienne. Elle est ministre de l'Éducation nationale dans le gouvernement Kablan Duncan V, poste qu'elle occupe depuis les deux précédents gouvernements du président Alassane Ouattara, notamment celui de Guillaume Soro et de Jeannot Kouadio-Ahoussou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une licence d'anglais obtenue à l'université d'Abidjan, et d'un certificat d'études avancées en éducation de l'université de Lancaster en Angleterre, Kandia Camara a enseigné l'anglais entre 1983 et 1986 au Collège moderne de Cocody et au collège Treich-la-Plène et de 1986 à 2002 a été professeur d'anglais de spécialité au lycée professionnel hôtelier d'Abidjan.

Elle est également une ancienne joueuse de haut-niveau de handball[1]. Deux fois championne de Côte d'Ivoire (en 1974 et 1980) et a remporté la Coupe d'Afrique des clubs champions en 1981 avec l'ASC Bouaké[2]. Elle a été entre 1987 et 1991 membre du bureau national du syndicat national des enseignants du secondaire de Côte d'Ivoire (SYNESCI), et entre 1989 et 1991, membre de l'Association des femmes enseignantes de l'Afrique francophone[1].

Activité politique[modifier | modifier le code]

Kandia Camara est ministre de l'Éducation nationale et de l'Enseignement technique depuis 2012. Son poste a connu une modification dans le nouveau gouvernement Amadou Gon Coulibaly de la Troisième République formé le 11 janvier 2017[3]. En 1990, elle fonde le Comité de rassemblement et de sensibilisation des femmes pour le PDCI-RDA. De 1990 à 1994, elle est secrétaire générale du bureau national de l'Union des femmes du PDCI (UFPDCI) et aussi conseillère municipale à la mairie de Cocody. Entre 1994 et 1998, Kandia Camara occupe le poste de secrétaire générale du Rassemblement des femmes républicaines (RFR) dont elle va assurer la présidence nationale de 1998 à mai 2006[4]. En 2003, elle est nommée conseiller spécial du Premier ministre du gouvernement de réconciliation nationale et de transition, poste q'elle occupe jusqu'en 2010. Elle est également adjointe au maire de la Commune d'Abobo depuis 2001 et député de ladite commune depuis 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Kandia Camara (ministre de l'Éducation nationale)-Abidjan.net Qui est qui? », sur abidjan.net (consulté le 18 mars 2017)
  2. « Exclusif /Dossier-Biographie-Côte d’Ivoire : Parcours et cursus /Tout savoir sur les membres du nouveau gouvernement de la 3ème republique », sur http://abidjantv.net/
  3. « Côte d'Ivoire : la liste du nouveau gouvernement dévoilée - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  4. Weblogy, Abidjan, Côte d'Ivoire, cote d'ivoire, Ivory coast, « Kandia CAMARA (ministre de l'Éducation nationale) - Abidjan.net Qui est Qui », Abidjan.net,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]