Kami-Shiho-Gatame

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kami-Shiho-Gatame est une technique d’immobilisation (Osae-Komi-Waza) du judo et du jiu-jitsu brésilien.

Contrôle des 4 points par le dessus
Kami-shiho-gatame
Kami-shiho-gatame
Japonais
Kanji 上四方固
Anglais
North-South position

Description[modifier | modifier le code]

Contrôle des 4 points par le dessus

Technique d’immobilisation au sol enseignée aux débutants, elle est l’une des plus efficaces, mais requiert une configuration particulière des deux adversaires, qui se produit rarement en compétition. Cette technique offre peu de chances de sortie à celui qui la subit[1]. Uke est sur le dos et Tori se trouve derrière sa tête. Tori passe ses deux bras sous ceux d’Uke et attrape fermement sa ceinture. Puis Tori s’aplatit sur le ventre en appuyant sur la cage thoracique d’Uke, tout en ramenant le plus possible le corps de Tori sous le sien à l’aide de ses bras. La tête de Tori peut se placer à droite ou à gauche, mais aussi appuyer son menton sur le creux de l’estomac d’Uke. Les genoux de Tori sont soit repliés (classique), soit jambes écartées pour donner plus de stabilité (moderne)[2].

Enchaînements[modifier | modifier le code]

Sorties[modifier | modifier le code]

Dégagement de la tête vers l’avant[modifier | modifier le code]

Tori n’attend pas d’être complètement immobilisé, il place ses mains sur les épaules d’Uke et les repoussent tout de suite vers l’arrière. Dans le même temps où il dégage sa tête vers l’avant, il se retourne face à lui[3].

Sortie en bascule latérale[modifier | modifier le code]

Tentative de Kami-Shiho-Gatame lors d’un tournoi de jiu-jitsu brésilien

Tori vient saisir avec sa main gauche le genou gauche de Uke et de la main droite l’épaule gauche de Uke. Permettant de coller le haut du corps de Uke à Tori. Tori plie ses jambes pour prendre appui sur ses pieds, puis il ponte légèrement sur son épaule gauche en poussant sur sa jambe droite. Tori se sert de la réaction de Uke pour basculer sur l’autre épaule en changeant ces appuis (poussant sur la jambe gauche et en gardant le contact avec Uke). Pour contrer, Uke écarte légèrement les genoux pour augmenter son appui au sol et met sa tête sur le côté gauche de Tori et ressert l’étreinte avec ces bras afin de bloquer la rotation de Tori[4].

Déséquilibre sur le côté[modifier | modifier le code]

Tori plie les jambes, ponte et glisse une main puis l'avant-bras sous le menton d’Uke. Il continue à tourner du côté où il sort son bras pour retourner Uke[5][2].

Dégagement des bras[modifier | modifier le code]

En pontant vigoureusement, Uke essaye de créer un « trou », entre les deux poitrines, afin de dégager un ou les deux bras, pour ensuite se retourner face au sol[3].

Sortie en passant les genoux[modifier | modifier le code]

Tori place ses deux mains sur les épaules de Uke, pouce sur le torse de Uke et paume de la main sur les omoplates. Tori repousse Uke avec ses avants-bras en repliant ces jambes et sa hanche afin d’essayer de passer les genoux entre son torse et celui d’Uke[3]. Pour contrer, Uke prend appui sur sa tête, prend appui sur ses pieds et lève sa hanche[4].

Sortie en passant le genou pour accrocher la jambe de Tori[modifier | modifier le code]

Tori passe son bras gauche sous le menton de Uke. Tori bascule complètement sur son côté droit en poussant sur son bras gauche, place sa main gauche sur le genou de Uke et plie son genou droit de façon à se replier sur lui-même et essaie de placer son genou droit sous le corps de Uke en poussant avec sa main gauche sur le genou de Uke et en poussant avec sa jambe gauche. Pour contrer, Uke écarte ses genoux et abaisse sa hanche. Puis tire sur la ceinture de Tori avec son bras gauche afin de remettre Tori dans l’axe du kata[4].

Sortie par le haut[modifier | modifier le code]

Tori repousse Uke vers l'arrière, puis lance les jambes vers le haut en roulant sur une épaule, pour essayer d'accrocher le corps d’Uke avec les jambes. Il se dégage ensuite en revenant sur le dos de celui-ci[3].

Deux mains jointes[modifier | modifier le code]

Tori est pris sous Uke, pour se dégager il va joindre ses deux mains et les envoyer fortement sur une épaule de Uke tout en basculant son corps sur le côté, puis va rapidement faire la même chose de l’autre côté et ainsi de suite jusqu’à ce que Uke lâche. Remarque : il faut être très rapide et très incisif dans l’action pour la réussite de ce mouvement[6].

Contres[modifier | modifier le code]

Retournement de Kami-shio-gatame[modifier | modifier le code]

Tori saisit le pantalon de Uke, soit une jambe par main soit une main une jambe et l’autre main à la ceinture, ou empoigne le pantalon à hauteur des genoux de Uke, si celui-ci a les jambes fléchies. De cette position Tori rapproche ses jambes de Uke et ponte fortement de l’autre côté en soulevant avec ses mains qui font basculer latéralement celui qui l'immobilise. Il immobilise à son tour Uke en kami shio gatame. Le mouvement doit être spontané et synchronisé pour fonctionner[7].

Strangulation en immobilisation[modifier | modifier le code]

En passant un de ses avant-bras sous le cou de Tori, Uke peut étrangler son partenaire en passant l'autre bras autour de la tête de Tori et en saisissant son autre manche en kami-shio-jime[5][8].

Strangulation en immobilisation avec la jambe[modifier | modifier le code]

Uke passe sa jambe droite sur la nuque de Tori et saisit sa cheville de la main gauche. En passant son avant-bras droit sous le cou de Tori, sa main droite vient chercher le col de Tori et applique un kami-shiho-ashi-jime[9].

Passage de grade[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la progression française de judo, cette technique est enseignée au niveau des ceintures blanches-jaunes[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]