Kalâat el-Andalous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kalâat el-Andalous
Vue aérienne de Kalâat el-Andalous
Vue aérienne de Kalâat el-Andalous
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Gouvernorat Ariana
Délégation(s) Kalâat el-Andalous
Maire Adnene Ben Hmida[1]
Code postal 2022
Démographie
Population 18 211 hab. (2014[2])
Géographie
Coordonnées 37° 03′ 45″ nord, 10° 07′ 06″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

Voir la carte administrative de Tunisie
City locator 14.svg
Kalâat el-Andalous

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

Voir la carte topographique de Tunisie
City locator 14.svg
Kalâat el-Andalous

Kalâat el-Andalous (arabe : قلعة الأندلس) est une ville située à une trentaine de kilomètres au nord de Tunis.

Rattachée au gouvernorat de l'Ariana, elle constitue une municipalité comptant 18 211 habitants en 2014[2].

Son nom qui signifie « citadelle des Andalous » évoque l'installation de Morisques chassés d'Espagne et d'Andalousie au XVIIe siècle dans la vallée fertile de la Medjerda.

Le site est connu dans l'Antiquité sous le nom de Castra Corneliana[3].

L'activité dominante est l'agriculture qui bénéficie de la proximité du seul fleuve pérenne de Tunisie.

La ville est dédoublée avec un village littoral qui accueille un port de pêche. La proximité de l'agglomération tunisoise dont elle constitue une limite septentrionale et la beauté d'un cordon littoral de sable en font l'un des futurs espaces touristiques de la capitale.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 23 août 2011 portant modification du décret du 8 avril 2011 et du décret du 12 avril 2011 relatifs à la nomination des délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, n°64, 26 août 2011, pp. 1624-1625
  2. a et b (ar) « Populations, logements et ménages par unités administratives et milieux » [PDF], sur census.ins.tn (consulté le 19 novembre 2017)
  3. Fethi Chelbi, Roland Paskoff et Pol Trousset, « La baie d'Utique et son évolution depuis l'Antiquité : une réévaluation géoarchéologique », Antiquités africaines, vol. 31, no 1,‎ , p. 7, 13 et 16 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]