Kajirō Yamamoto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yamamoto.
Kajirō Yamamoto
Description de l'image Kajiro Yamamoto.jpg.
Naissance
Tōkyō (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Décès (à 72 ans)
Profession Réalisateur
Films notables Cheval

Kajirō Yamamoto (山本 嘉次郎, Yamamoto Kajirō?) est un réalisateur et scénariste japonais né le à Tōkyō et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Kajirō Yamamoto a réalisé près de 95 films et écrit plus de 120 scénarios entre 1923 et 1969[1].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire, les titres en français se basent sur la filmographie de Kajirō Yamamoto dans l'ouvrage Le Cinéma japonais de Tadao Satō[2].

  • 1924 : Nuages déchirés (断雲, Dan'un?)
  • 1925 : L'Enfant-bombe (爆弾児, Bakudanji?)
  • 1926 : Matsuda eiga shōhin-shū: Kumo (マツダ映画小品集 「雲」?)
  • 1932 : La Passiflore (受難華, Junanka?)
  • 1933 : Les Portes du firmament (蒼穹の門, Sōkyū no mon?)
  • 1933 : La Fille couleur de pêche (桃色の娘, Momoiro no musume?)
  • 1934 : Pays natal à découvert (ふるさと晴れて, Furusato harete?)
  • 1934 : L'Art du ski en amour (恋愛スキー術, Ren'ai sukijutsu?)
  • 1934 : La Jeunesse accomplie d'Enoken (エノケンの青春酔虎伝, Enoken no seishun suikoden?)
  • 1934 : Le Général des alpes (あるぷす大将, Arupusu taishō?)
  • 1935 : Le Protégé (坊つちゃん, Botchan?)
  • 1935 : La Fille aux violettes (すみれ娘, Sumire musume?)
  • 1935 : Isamu Kondō vu par Enoken (エノケンの近藤勇, Enoken no Kondō Isamu?)
  • 1936 : Je suis un chat (吾輩は猫である, Wagahai wa neko de aru?)
  • 1936 : Enoken le millionnaire I (エノケンの千万長者, Enoken no senman chōja?)
  • 1936 : Enoken le millionnaire II (続エノケンの千万長者, Zoku Enoken no senman chōja?)
  • 1937 : Un mari chaste I (良人の貞操 前篇 春来れば, Otto no teiso: Haru kitareba?)
  • 1937 : Un mari chaste II (良人の貞操 後篇 秋ふたたび, Otto no teiso: Aki futatabi?)
  • 1937 : Livre de lecture de la femme japonaise (日本女性読本, Nihon josei dokuhon?) (1er épisode), co-réalisé avec Sotoji Kimura (2e épisode) et Toshio Ōtani (3e épisode)
  • 1937 : Enoken pickpocket I (エノケンのちゃっきり金太 前篇, Enoken no chakkiri Kinta: Zenpen?)
  • 1937 : Enoken pickpocket II (エノケンのちゃっきり金太 後篇, Enoken no chakkiri Kinta: Kōhen?)
  • 1937 : Le Faucon magnifique (美しき鷹, Utsukushiki taka?)
  • 1938 : L'Amour de Tojuro (藤十郎の恋, Tōjurō no koi?)
  • 1938 : La Classe de composition (綴方教室, Tsuzurikata kyoshitsu?)
  • 1938 : La Vie étonnante d'Enoken (エノケンのびっくり人生, Enoken no bikkuri jinsei?)
  • 1939 : L'Époque solide d'Enoken (エノケンのがっちり時代, Enoken no gatchiri jidai?)
  • 1939 : Les 47 rōnin I (忠臣蔵 前篇, Chūshingura: Zenpen?)
  • 1939 : Les 47 rōnin II (忠臣蔵 後篇, Chūshingura: Kōhen?)
  • 1939 : La Ruelle insouciante (のんき横丁, Nonki Yokocho?)
  • 1940 : Le Voyage de noces de Roppa (ロッパの新婚旅行, Roppa no shinkon ryokō?)
  • 1940 : Enoken joue Kinta Zangiri (エノケンのざんぎり金太, Enoken no Zangiri Kinta?)
  • 1940 : Le Singe-pèlerin (孫悟空, Songokū?)
  • 1941 : Cheval (, Uma?) co-réalisé avec Akira Kurosawa
  • 1942 : La Jeunesse de l'espoir (希望の青空, Kibo no aozora?)
  • 1942 : La Bataille navale à Hawaï et au large de la Malaisie (ハワイ・マレー沖海戦, Hawai Mare oki kaisen?)[3]
  • 1944 : L’Escadrille des faucons de Katō (加藤隼戦闘隊, Kato hayabusa sento-tai?)
  • 1944 : En avant les escadrons de torpilleurs ! (雷撃隊出動, Raigekitai shutsudō?)
  • 1946 : Ceux qui bâtissent l'avenir (明日を創る人々, Asu o tsukuru hitobito?) co-réalisé avec Akira Kurosawa et Hideo Sekigawa
  • 1947 : Quatre histoires d'amour (四つの恋の物語, Yottsu no koi no monogatari?) (3e partie)
  • 1947 : L'Époque des nouveaux idiots I (新馬鹿時代 前篇, Shin baka jidai: Zenpen?)
  • 1947 : L'Époque des nouveaux idiots II (新馬鹿時代 後篇, Shin baka jidai: Kōhen?)
  • 1947 : Festin de printemps (春の饗宴, Haru no kyōen?)
  • 1949 : Enfant du vent (風の子, Kaze no ko?)
  • 1949 : Bagatelle au printemps (春の戯れ, Haru no tawamure?)[4]
  • 1950 : Évasion (脱獄, Datsugoku?)
  • 1951 : Élégie (悲歌, Aika?)
  • 1951 : M. Hope (ホープさん サラリーマン虎の巻, Hopu-san: sararîman no maki?)
  • 1951 : Qui connaît le cœur d'une femme ? (女ごころ誰が知る, Onnagokoro dare ka shiru?)
  • 1953 : Les Jeunes Filles en fleurs (花の中の娘たち, Hana no naka no musumetachi?)
  • 1954 : Le Protégé de la compagnie I (坊ちゃん社員, Botchan shain?)
  • 1954 : Le Protégé de la compagnie II (続坊ちゃん社員, Zoku botchan shain?)
  • 1954 : L'Ange du samedi (土曜日の天使, Doyobi no tenshi?)
  • 1955 : Homme n° 1 (男性No.1, Dansei No. 1?)
  • 1955 : Moi aussi je suis un homme (俺も男さ, Ore mo otoko sa?)
  • 1955 : Histoire du détective Umon Muttsuri, le taciturne : la résidence Kimen (むっつり右門捕物帖 鬼面屋敷, Muttsuri Umon torimonocho - Kimen Yashiki?)
  • 1955 : L'Histoire de l'amour (愛の歴史, Ai no rekishi?)
  • 1956 : Le Quartier des ténèbres (暗黒街, Ankokugai?)
  • 1957 : Histoire de Zenpa et Sanpei I (善太と三平物語 風の中の子供, Zenpa to Sanpei monogatari: Kaze no naka no kodomo?)
  • 1957 : Histoire de Zenpa et Sanpei II (善太と三平物語 お化けの世界, Zenpa to Sanpei monogatari: Obake no sekai?)
  • 1958 : Gloire à la fille du jazz (ジャズ娘に栄光あれ, Jazu musume ni eiko are?)
  • 1958 : Jours de congé à Tokyo (東京の休日, Tōkyō no kyūjitsu?)
  • 1959 : Le Singe-pèlerin (孫悟空, Songokū?)
  • 1964 : Le Chemin de gloire du blaireau (天才詐欺師物語 狸の花道, Tensai sagishi monogatari: Tameki no hanamichi?)
  • 1964 : Irresponsable dans l'Edo des fleurs (花のお江戸の無責任, Hana no Ōedo no musekinin?)
  • 1965 : Le Général blaireau (狸の大将, Tanuki no taishō?)
  • 1966 : Le Roi blaireau (狸の王様, Tanuki no ōsama?)
  • 1966 : Le Repos du blaireau (狸の休日, Tanuki no kyūjitsu?)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « Filmographie », sur JMDB (consulté le 26 juin 2018)
  2. Tadao Satō, Le Cinéma japonais (tome II), Éditions du Centre Pompidou, , 324 p. (ISBN 2-85850-930-1), p. 292-294
  3. La Bataille navale à Hawaï et au large de la Malaisie (1942) : titre français du film lors de la rétrospective "100 ans de cinéma japonais (1ère partie)" du 26 septembre au 22 octobre 2018 à la Cinémathèque française
  4. Bagatelle au printemps (1949) - MCJP

Liens externes[modifier | modifier le code]