Kaiping

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Kāipíng shì
开平市
Kaiping
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Guangdong
Préfecture Jiangmen
Statut administratif Ville-district
Code postal 529300[1]
Immatriculation 粤J
Démographie
Population 697 395 hab. (2010)
Densité 420 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 22′ 00″ nord, 112° 41′ 00″ est
Altitude 6 m m
Superficie 165 900 ha = 1 659 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Kāipíng shì

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Kāipíng shì
Liens
Site web www.kaiping.gov.cn
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaiping (homonymes).

Kaiping (chinois simplifié : 开平市 ; chinois traditionnel : 開平市 ; pinyin : kāipíng shì) est une ville de la province chinoise du Guangdong. C'est une ville-district placée sous la juridiction de la ville-préfecture de Jiangmen. On y parle le dialecte de Kaiping du groupe de Siyi du Cantonais (ou Yue).

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du district était de 697 395 habitants en 2010[2].

l'historie de kaiping: Selon la région de Shaoguan du district de Foshan( Chinoise: < 《 廣東省廣州市佛山地區韶關地區沿革地理> ),

agglomération de Guangzhou, province du Guangdong, dans la dynastie des Song du Nord, le village de Shagang Guzhou était aujourd'hui le chef-lieu du comté de Xin'an. (Le village de Guzhou a déjà déterré les briques de la porte du comté de Xin'an) (Pour plus de détails, voir les reliques culturelles du comté de Kaiping)

Architecture[modifier | modifier le code]

Tour de Rui Shi à Kaiping.

Les environs de Kaiping abritent plusieurs milliers de réalisations architecturales uniques et peu connues, construites par les migrants chinois de retour des États-Unis, de Canada et d'Australie au XIXe siècle. Sur plusieurs étages, ces forts (碉楼 diaolou) remplissaient les mêmes fonctions que les châteaux-forts médiévaux. Les diaolou et villages de Kaiping ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial en juin 2007[3].

Dialou de Kaiping
Diaolou

Économie[modifier | modifier le code]

C'est la plus ancienne ville houillère en Chine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]