Kai-Fu Lee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kai-Fu Lee
Description de l'image Capture medium.jpg.
Naissance (59 ans)
Drapeau de Taïwan Nouveau Taipei
Nationalité Drapeau de Taïwan Taïwanaise
Profession
Informaticien
Homme d'affaires
Écrivain

Kai-Fu Lee (李開復, 李开复, pinyin : Lǐ Kāifù; né le à Nouveau Taipei) est un informaticien, homme d'affaires et écrivain taïwanais, actuellement basé à Pékin en Chine.

Lee a développé le premier système de reconnaissance vocale continue au monde, indépendant du locuteur, dans le cadre de sa thèse de doctorat à l'université Carnegie-Mellon. Il travaille ensuite comme cadre, d'abord chez Apple, puis SGI, Microsoft, et Google.

En 2005, il est au centre d’un conflit juridique entre Google et son ancien employeur Microsoft en raison d'une clause de non-concurrence d'un an qu'il avait signé avec Microsoft en 2000 lorsqu'il était devenu son vice-président des services interactifs[1].

Figure médiatique de l'internet chinois, il est le président-fondateur de Microsoft Research Asia (en) de 1998 à 2000, puis président de Google China de au . Il crée le site internet Woxuewang (« J'apprends internet ») destiné à aider les jeunes Chinois à réussir leurs études et leur carrière. Ses « 10 lettres à des étudiants chinois » se sont largement répandues sur le Web et il est l'un des micro-blogueurs les plus suivis en Chine, en particulier sur Sina Weibo où il compte plus de cinquante millions d'abonnés.

Dans son livre, publié en 2018, I.A. La Plus Grande Mutation de l'Histoire, Lee explique comment la Chine est en passe de devenir le leader mondial en matière d'intelligence artificielle et pourrait bien surpasser les États-Unis, en raison de la situation démographique de la Chine et de sa masse considérable de données[2],[3]. Dans une interview accordée le dans l'émission Amanpour (en) sur PBS, il souligne que l'intelligence artificielle, avec toutes ses capacités, ne sera jamais capable de créativité ni d'empathie[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CNReviews: Google China's Kaifu Lee Resigns (September 4, 2009)
  2. Kai-Fu Lee, AI Superpowers : China, Silicon Valley, and the New World Order, Boston, Mass, Houghton Mifflin Harcourt, , 272 p. (ISBN 978-1-328-54639-5, OCLC 1035622189, lire en ligne)
  3. Gregory Allen, « Understanding China's AI Strategy », sur Center for a New American Security,
  4. Amanpour, 28 September 2018.