Kaar Kaas Sonn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kaar Kaas Sonn
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
Sarh (Tchad)
Nationalité
Domicile
Laval (France)
Formation
Diplôme de 3è cycle en économie (Genève), 2003
Maîtrise de droit public, option Relations Internationales, Bangui (RCA), 1998
Diplôme de premier cycle ENA, spécialité Diplomatie, N'Djamena, 1997
Licence de Droit, N'Djamena (Tchad), 1996
Activité
Enfant
Jein
Autres informations
A travaillé pour
Présidence de la république (Tchad)
Ministère des affaires étrangères (Tchad)
Coopération allemande (Tchad)
Éducation nationale (France)
Écoles de commerce (France)
Conflit
Officier
Distinctions
Prix du meilleur roman tchadien 2011

Kaar Kaas Sonn, né le [1] à Sarh au Tchad), est un auteur-compositeur et écrivain franco-tchadien[2],[3] qui vit en France[4],[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence l'école à N'Djamena en 1979. Il fuit la guerre qui ravage la capitale pour se réfugier à Béré dans la Tandjilé Ouest. Il reprend sa scolarité à l'école du centre de Béré jusqu'en 1983. En 1984, il rejoint sa mère à Laï. Il entre au collège de Laï en 1985. En 1989, il obtient son brevet d'études et est admis au concours d'entrée au lycée technique commercial de N'Djamena. Il obtient son baccalauréat en 1992. En 1993, il entre à l'université de N'Djamena pour obtenir en 1996 sa licence en droit. Il passe le concours de l'ENA[6] une année plus tôt et en sort en 1997. En 1998, il poursuit ses études à Bangui en Centrafrique et obtient une maîtrise. De retour au Tchad, il est recruté comme stagiaire à la présidence de la république avant d'intégrer le ministère des affaires étrangères. En 2001, il va poursuivre ses études d'économie à l'IUED de Genève où il obtient un DEA. Il s'installe en France en 2003, où il se consacre à l'enseignement, à l'écriture et à la musique. En 1994 Flavien écoute du rap américain et découvre MC Solaar. Ses albums sont repérés par FIP, France Inter[7] et France Culture[8].

Kaar Kaas Sonn écrit son premier roman en 2007. Il mêle l'oralité africaine[9] et tradition littéraire française[10].

Son oeuvre poétique fait l'objet de travaux de recherche universitaire[11]

En 2014 il réalise avec un groupe d'étudiant un court métrage iTitude, sur l'addiction au téléphone portable[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Ballades d'un récalcitrant, 2000
  • Chic Choc Chèque, 2001[13]
  • Tacatacatacatacata, 2006[14]
  • Qui endort dîne, 2009[15]
  • Crépuscule de l'idéal, 2012[16]
  • Tweet Tweet, 2013
  • JeSuisHumain, 2015[17]
  • Nature, 2018[18]
  • Euqsam[19], 2020
  • Vivre 2021[20]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Présomption d'inconscience, poésie, 2000.
  • Larmes sèches, recueil collectif de nouvelles, 2001.
  • Au Sahel les cochons n'ont pas chaud, édition Kuljaama, 2006.
  • Avec nos mains de chèvres[21], éditions La Sève, 2010.
  • Le Prix des agneaux[22], coédition La Sève/Sao, 2012.
  • E414, éditions Lavalacades, 2013.
  • Droit, culture et développement en Afrique : le cas du Tchad, L'Harmattan, 2015[23].
  • Les Sensualités desséchées (recueil de pyroèmes, poèmes en forme pyramidale), éditions Edilivre, 2016[24].
  • Le conflit Tchad-Libye : Règlement pacifique du différend territorial de la Bande d'Aozou, éditions Edilivre, 2016[25].
  • Se coucher de bonheur, recueil de poèmes aux éditions Edilivre, [26]
  • En paroles, Amazon octobre 2020 [27]
  • Pour l'amour de Camille, SBL et Lavalcades, 2021[28]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Plumes d'Afrique »
  2. rfi.fr/hebdo/
  3. « France 3 »
  4. « Courrier de la Mayenne »
  5. « La ville de Laval sort une compilation de groupes locaux - France 3 Pays de la Loire », France 3 Pays de la Loire,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. lecourrierdelamayenne.fr, « L'énarque se reconvertit dans la musique - Le Courrier de la Mayenne », sur lecourrierdelamayenne.fr (consulté le )
  7. « France Inter »
  8. « France Culture »
  9. « Le matricule des anges »
  10. « Radio France International »
  11. Ouattara Idrissa N'GOLO, « Etude stylistique et poétique de "Les sensualités desséchées de Kaar Kaas Sonn" », Mémoire de Master de Lettres Modernes - Université Félix Houphouet Boigny, Côte d'Ivoire,‎
  12. « Des étudiants réalisent un film sur l'addiction au portable », ouest-france.fr, 22 juillet 2014
  13. « www.ialtchad.com », sur www.ialtchad.com (consulté le )
  14. KAAR KAAS SONN : Tacatacatacatacata - Musique en streaming - À écouter sur Deezer (lire en ligne)
  15. KAAR KAAS SONN : Qui endort dîne - Musique en streaming - À écouter sur Deezer (lire en ligne)
  16. KAAR KAAS SONN : Crépuscule de l'idéal - Musique en streaming - À écouter sur Deezer (lire en ligne)
  17. « Je suis humain », sur Deezer (consulté le )
  18. KAAR KAAS SONN : Nature - Musique en streaming - À écouter sur Deezer (lire en ligne)
  19. KAAR KAAS SONN : EUQSAM - Musique en streaming - À écouter sur Deezer (lire en ligne)
  20. « Kaar Kaas Sonn - Vivre », sur spinnup.link (consulté le )
  21. « Le matricule des anges »
  22. « Éditions Sao »
  23. Page sur le site L'Harmattan
  24. Les Sensualités desséchées (lire en ligne)
  25. https://www.edilivre.com/conflit-tchad-libye-kaar-kaas-sonn.html (lire en ligne)
  26. Se coucher de bonheur (lire en ligne)
  27. « En paroles (French Edition) (French) Paperback – Large Print, October 17, 2020 », sur www.amazon.com (consulté le )
  28. Leslibraires.fr, POUR L'AMOUR DE CAMILLE - KAAR KAAS SONN - DIVERS (lire en ligne)
  29. Issa Abakar, « iTitude, le premier court-métrage du tchadien Kaar Kaas Sonn », sur Alwihda Info - Actualités TCHAD, Afrique, International (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]