KGS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

KGS Go Server, ou simplement KGS, est un serveur qui permet de jouer au go en ligne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Développé par William M. Shubert, le serveur de jeu a vu le jour sous le nom « Igoweb » en avril 2000[1].

Après un accord passé avec l'éditeur de livres et d'articles de go, Kiseido, le nom devient « Kiseido Go Server ». Le nom a de nouveau changé en septembre 2006 en « KGS Go Server », KGS devenant ainsi un acronyme récursif.

Avec IGS[2], il fait partie des serveurs de go les plus fréquentés[1],[3]. Il relaie des tournois nationaux et internationaux (DLVR).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Clients[modifier | modifier le code]

Il existe deux clients officiels pour se connecter à KGS :

  • Le premier est CGoban 3, executable Java, disponible également en applet web. Il édite aussi localement des fichiers au format SGF. Il est disponible en de nombreuses langues, dont le français[4].
  • Le second est un client pour smartphone android[5].

Un autre client appelé kgsGtp permet d'utiliser le réseau KGS en passant par des commandes en Go Text Protocol[6].

Compte utilisateur[modifier | modifier le code]

La création d'un compte est gratuite. Elle n'est pas obligatoire et il est possible de jouer ou de regarder des parties d'autres joueurs sans s'enregistrer, en tant qu'« invité ».

Une inscription payante à KGS+ donne accès à des cours en ligne (français et anglais) ainsi qu'à des tournois réservés. Ces inscriptions permettent le financement du serveur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « KGS Go Server », sur Sensei's Library (consulté le 4 février 2016)
  2. (en) « Internet Go Server »
  3. « Playing Go Online | British Go Association », sur www.britgo.org (consulté le 4 février 2016)
  4. « CGoban 3 », sur Sensei's Library (consulté le 4 février 2016)
  5. « KGS Client », sur Google Play (consulté le 4 février 2016)
  6. « kgsGtp », sur Sensei's Library (consulté le 4 février 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]