KAC Betekom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
KAC Betekom
Logo du KAC Betekom
Généralités
Nom complet Koninklijke Athletiek Club Betekom
Fondation
Statut professionnel amateur
Couleurs Bleu et Rouge
Siège Grote Baan 123/Z
3130 Begijnendijk
Championnat actuel P1 Brabant flamand
Site web www.kacbetekom.be

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Dernière mise à jour : 29 juin 2017.


Le Koninklijke Athletiek Club Betekom est un club de football belge, basé dans le village de Betekom, à proximité de Begijnendijk et d'Aarschot au Nord de la Province du Brabant flamand.

Porteur du matricule 3634, le club évolue en première provinciale lors de la saison 2017-2018. Au cours de son histoire, le club a disputé 8 saisons dans les divisions nationales.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Betekom Athletic Club est fondé le comme élément d'une association dénommée Geburekring Betekom (Cercle du voisinage de Betekom). Cette association s'occupe de théâtre, de chant et de sport (Boxe, Escrime, Football, Gymnastique et natation). Betekom AC s'affilie auprès de l'URBSFA le et se voit attribuer le matricule 1231[1].

Le , le matricule 1231 est démissionné de l'URBSFA, et on perd toute traces de ses activités jusqu'en 1942. Le club a peut-être rejoint une ligue rivale de la fédération, mais ce n'est pas certain[1].

Le club est reconstitué le , sous l'appellation de Voetbalclub Betecom Athletiek Club et reprend une affiliation auprès de l'Union belge de football mais sous la dénomination simplifiée de Betekom Athletiek Club qui reçoit le matricule 3634[1]. Le club est versé dans les séries régionales et provinciales du Brabant, où il débute au plus bas niveau.

Le Betekom AC est reconnu "Société Royale", en date du et prend l'appellation officielle de Koninklijke Athletiek Club Betekom, le . Cette reconnaissance confirme que pour la "Maison du Roi", le matricule 3634 est une entité ayant (selon les critères de l'époque) 25 années d'existence consécutives. Peu avant cette mise à l'honneur la reconnaissance en tant que Société Royale, le club a décroché la première montée de son Histoire vers les séries ationales. Mais l'écart de niveau se fait durement ressentir pour le club, qui termine bon dernier avec seulement huit points en trente matches, et 126 buts encaissés et est donc relégué.

Le KAC Betekom joue pendant 25 ans dans les séries provinciales, et retrouve ensuite la Promotion, en 1979. Dans la foulée, il réalise une excellente campagne, avec une cinquième place finale dans sa série en 1980. Par contre, durant la saison suivante s'écrit une pages noire de l'Histoire du club. Celui-ci termine à la 12e place et est théoriquement sauvé. Mais il est impliqué dans un scandale de corruption qui met aussi en cause le K. Hoger-Op Merchtem, champion de la série. Les deux cercles sont sanctionnés d'une relégation administrative. Si HO Merchtem remonte directement, Betekom doit attendre 1983.

Lors de la saison 1983-1984, le matricule 3634 termine pour la deuxième fois de son Histoire à la 5e place de sa série de "D4", mais un an plus tard, il est à la lutte pour le maintien qu'il obtient de justesse. Le miracle ne se reproduit pas en 1986 avec une dernière place finale, synonyme de retour en Provinciale.

Dans les années qui suivent, le K. AC Betekom régresse dans la hiérarchie et finit par se retrouver en troisième provinciale. En 1992, une équipe locale, le Blauwe Duivels Betekom, non-affilié à l'URBSFA, déménage vers les installations de la Grote Baan. Les deux entités s'unissent et les résultats sportifs s'améliorent [2]. Le club retrouve la "P2" et en 1994, il décroche le titre de sa série et remonte parmi l'élite provinciale brabançonne.

Le K. AC Betekom doit redescendre en 2e provinciale en 2002. Dix ans sont nécessaires avant que le matricule 3634 réintègre la "P1". Après deux saisons de transition, le club effectue une magnifique campagne 2014-2015 et décroche le titre provincial, après un long coude-à-coude avec le K. Olympia FC Stockel. Le K. AC Betekom remonte ainsi en Promotion après 30 ans d'absence.

Anciens logos[modifier | modifier le code]

Résultats dans les divisions nationales[modifier | modifier le code]

Statistiques mises à jour le 30 juin 2017

Bilan[modifier | modifier le code]

Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I 1re nationale 0 0
II 2e nationale 0 0
III 3e nationale 0 0
IV 4e nationale 7 0
V 5e nationale 1 0
 
  TOTAUX 8 0 0 0
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Classements saison par saison[modifier | modifier le code]

Ordre Saison Nom du club Niveau Classement final Remarques
1 1954-55 K. AC Betekom Promotion série A 16e/16 Relégué !
séries provinciales
2 1979-80 K. AC Betekom Promotion série B 5e/16
1 1980-81 K. AC Betekom Promotion série B 12e/16 Relégué à la suite d'une affaire de corruption
séries provinciales
4 1983-84 K. AC Betekom Promotion série B 5e/16
5 1984-85 K. AC Betekom Promotion série B 12e/16
6 1985-86 K. AC Betekom Promotion série B 16e/16 Relégué !
séries provinciales
7 2015-16 K. AC Betekom Promotion série B 11e/16 Relégué![saisons 1]
8 2016-17 K. AC Betekom Division 3 Amateur VFV série B 15e/16 Relégué !
séries provinciales

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes sur les classements saison par saison[modifier | modifier le code]

  1. Le club est relégué à la suite de la réforme du football national qui réduit le nombre de clubs aux quatre premiers niveaux hiérarchiques et mène à la création d'un cinquième niveau.

Références[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]