K617

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

K617
Création 1990
Fondateurs Alain Pacquier
Siège social Haut-Clocher, Moselle
Drapeau de France France
Activité Éditeur de musique
Produits Disques
Site web http://www.rencontres-saint-ulrich.com/pages/pages-boutique/

K617 est une société française, indépendante, de production de disques, spécialisée dans la musique baroque et les musiques du monde, notamment d'Amérique latine

Historique[modifier | modifier le code]

L'entreprise K617 est un label discographique de musique classique, fondé à Metz en Lorraine, par Alain Pacquier. Journaliste, animateur musical, auteur-compositeur, Alain Pacquier est aussi le créateur du Festival de Saintes[1], et du Festival de Sarrebourg, en Lorraine. Le festival de Sarrebourg, créé en 1987[2], reçoit aujourd'hui de jeunes talents, à côté d'artistes à la renommée internationale établie, tels Gustav Leonhardt, Jean-Claude Malgoire, Paul Badura-Skoda, ou encore Elisabeth Söderström[2].

Après vingt-cinq ans d'activités dans le Nouveau Monde, à la quête des compositeurs perdus, tels l'Italien Domenico Zipoli ou le Suisse Martin Schmid, le Centre international des chemins du baroque, basé à Sarrebourg a interrompu ce périple musical en Amérique latine[1]. Le bilan culturel est très positif avec 600 concerts sur les deux continents, et 400 musiciens formés. En soufflant un vent nouveau sur ce répertoire méconnu comprenant aussi des compositeurs français, Marc-Antoine Charpentier, Henry Desmarest , Alain Pacquier a pu produire 57 disques sous le label K617. A l’issue de ce programme de coopération culturelle entre la vieille Europe et le nouveau monde[3], onze orgues historiques ont par ailleurs été sauvé et restaurés, notamment grâce au mécénat, en Argentine, en Bolivie, au Chili, au Pérou ou encore au Mexique[1].

À l'instar de Deutsche Grammophon, K617 a développé en 1995, une démarche participative, associant les adhérents de son club Chemins du Baroque à ses spectacles, leur permettant notamment d'assister aux répétitions générales, ou de rencontrer les musiciens invités[4].

En 2016, après trois ans de silence, le label renaît sous le nom K617-Chemins du baroque [5].

Artistes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Véronique Mortaigne: Heureux qui comme Alain Pacquier a fait ce long voyage, sur lemonde.fr
  2. a et b Le Festival International de musique de Sarrebourg sur le site des Rencontres Musicales de Saint Ulrich
  3. Le retour des caravelles sur franceculture.fr
  4. David Vandiedonck : Qu'est-ce qui fait tourner le disque classique ?: Logiques éditoriales et place des interprètes. Presses universitaires du Septentrion, 1999 (p.64).
  5. larevueduspectacle.fr : renaissance du label K617 avec l'Ensemble Elyma