K. C. Constantine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constantine.
K. C. Constantine
Nom de naissance Carl Constantine Kosak
Naissance 1934
McKees Rocks, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

K. C. Constantine, nom de plume de Carl Constantine Kosak, né en 1934 à McKees Rocks, en Pennsylvanie, est un écrivain américain, auteur de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de Westminster College (en) à New Wilmington (en), il sert dans le Corps des Marines des États-Unis durant les années 1950.

En 1972, il publie son premier roman, Meurtres à Rocksburg Station (The Rocksburg Railroad Murders (en)), où apparaît Mario Balzic, chef de la police de Rocksburg, une petite ville de Pennsylvanie. Obsédé par son obésité, alcoolique, impuissant, passant beaucoup de temps dans un bar de la ville, se confrontant souvent à la municipalité et aux habitants, ce policier rural « reste un homme tolérant, soucieux des victimes et même des assassins »[1]. Cet anti-héros attachant revient dans quinze enquêtes supplémentaires jusqu'en 2000, dont la plus singulière, selon Twentieth-Century Crime and Mystery Writers, demeure L'Homme qui aimait les tomates tardives (The Man Who Liked Slow Tomatoes (en), 1982).

Personnalité secrète donnant peu d'interviews, « Constantine fait partie de ces auteurs captivant chez qui la psychologie et l'amour du détail sont plus importants que l'action proprement dite »[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Mario Balzic[modifier | modifier le code]

Autre roman[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des littératures policières, volume 1, p. 144.
  2. Dictionnaire des littératures policières, volume 1, p. 467.
  3. Thrilling Detective indique ce roman comme faisant partie de la série Mario Balzic, Wikipédia anglophone l'indique comme autre roman

Liens externes[modifier | modifier le code]