Kōyasan chōishi-michi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chōishi no 120.

Kōyasan chōishi-michi (高野山町石道?) est un sentier de vingt-quatre kilomètres de long avec un marqueur en pierres (ishi) tous les cent-neuf mètres (chō) menant à Kōyasan, préfecture de Wakayama au Japon. Créé par Kūkai et situé au sein du parc préfectoral de Kōyasan Chōishi-michi Tamagawa (高野山町石道玉川峡県立自然公園?), le sentier est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO dans l'ensemble des « sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii »[1],[2],[3].

Route[modifier | modifier le code]

Le sentier mène de Jison-in au pied du mont Kōya à Danjō Garan[4], distance un peu inférieure à 20 km (cent quatre-vingt marqueurs). Il est éloigné de quatre kilomètres du mausolée de Kūkai dans l'Okunoin (trente-six marqueurs)[5],[6].

Chōishi[modifier | modifier le code]

Les stūpas à cinq niveaux sont édifiés en 1285 à l'aide de donations de la famille impériale pour remplacer les anciens poteaux en bois. Cent soixante dix-neuf des chōishi datent de cette époque[1]. Ils sont gravés avec leur numéro dans le passage de Danjo Garan, de même que le bīja d'une des divinités dans le mandala du monde de la matrice pour les cent quatre-vingt premiers ou le mandala du monde du diamant pour les autres[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Advisory Body Evaluation », ICOMOS (consulté le 8 mai 2011)
  2. (en) « Wakayama Prefectural Parks », préfecture de Wakayama (consulté le 8 mai 2011)
  3. (en) « Database of National Cultural Properties », Agence pour les Affaires culturelles (consulté le 8 mai 2011)
  4. « Chôishi-michi, les chemins de la foi »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Vivre le Japon (consulté le 10 août 2018).
  5. « Pilgrimage Route », Wakayama Tourism Federation (consulté le 8 mai 2011).
  6. a et b Nicoloff, Philip L., Sacred Koyasan: A pilgrimage to the Mountain Temple of Saint Kōbō Daishi and the Great Sun Buddha, State University of New York Press, (ISBN 978-0-7914-7259-0), p. 91.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]