Kōryū-ji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kōryū-ji (homonymie).
Kouryuji Taishiden.jpg

Le Kōryū-ji (広隆寺?) est un temple shingon situé à Uzumasa, arrondissement de Ukyō de la ville de Kyoto au Japon, aussi connu sous les noms Uzumasa-dera (太秦寺?)[1] et Kadono-dera (葛野寺?), anciennement appelé Hatanokimi-dera (秦公寺?), Hachioka-dera (蜂岡寺?) et Hōkō-ji (蜂岡寺?).

Kōryū-ji a été construit en 603 par Hata no Kawakatsu après avoir reçu une statue bouddhiste de la part du prince Shōtoku, ce qui en ferait le plus ancien temple de Kyoto. Des incendies en 818 et 1150 ont entièrement détruit le complexe du temple qui a été reconstruit plusieurs fois depuis[2].

Statue en bois de Bodhisattva[modifier | modifier le code]

Bodhisattva Maitreya. Bois, H. 123,5 cm, vers le VIe – VIIe siècle. Kōryū-ji

Le temple contient un certain nombre d'importants éléments du patrimoine culturel japonais. Un des trésors nationaux du Japon (enregistré le ), une statue en bois du Bodhisattva Maitreya (Miroku Bosatsu) contemplativement assis dans la position du demi-lotus, appelée "Hōkan Miroku" (宝冠弥勒?), fait partie des rares objets conservés et exposés à Kōryū-ji[2].

Il est dit que le philosophe Karl Jaspers en dit qu'elle est "une authentique représentation de la plus haute expression de la nature humaine."

Le temple est aussi connu pour son « festival du taureau » (牛祭, ushi matsuri?) qui se tient traditionnellement en juin mais qui est actuellement suspendu[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Daijirin (en), 2e édition
  • Daijisen (en), 1e édition
  • Kōjien, 5e édition
  • Ponsonby-Fane, Richard Arthur Brabazon. (1956). Kyoto: The Old Capital of Japan, 794-1869. Kyoto: The Ponsonby Memorial Society.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ponsonby-Fane, Richard. (1956). Kyoto: The Old Capital of Japan, p. 110.
  2. a et b Japan Tourist Info.
  3. JNTO