Kōji Murofushi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kōji Murofushi
Image illustrative de l’article Kōji Murofushi
Kōji Murofushi lors de sa victoire aux Championnats du monde de 2011
Informations
Disciplines Lancer du marteau
Période d'activité 1990 - 2016
Nationalité Drapeau : Japon Japonais
Naissance (45 ans)
Lieu Numazu
Taille 1,87 m
Poids 97 kg
Entraîneur Tore Gustafsson
Palmarès
Jeux olympiques 1 - 1
Championnats du monde 1 1 1

Kōji Arekusandā Murofushi (室伏 広治, Murofushi Kōji?), né le à Numazu, est un athlète japonais, spécialiste du lancer du marteau, champion olympique en 2004 à Athènes et champion du monde en 2011 à Daegu.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a obtenu une thèse de doctorat (PhD) sur la biomécanique du lancer du marteau[1]. Vainqueur du lancer du marteau aux Jeux olympiques d'Athènes (après disqualification pour dopage du Hongrois Adrián Annus) avec un lancer à 82,91 mètres, il remporte la médaille de bronze aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin, après la disqualification pour dopage des deux lanceurs biélorusses classés devant lui. Mais en , le Tribunal arbitral du sport ordonne que les deux athlètes biélorusses récupèrent leurs médailles après avoir constaté des irrégularités dans le contrôle anti-dopage[2].

En 2009 à Hiroshima, il remporte son 15e titre national d'affilée, avec 73,26 m, son moins bon lancer depuis 1996, mais il déclare forfait pour les Championnats du monde d'athlétisme 2009[3]. À Marugame, l'année suivante, il devient pour la 16e fois champion national avec 77,35 m.

En 2011, à 36 ans, lors des Mondiaux de Daegu, il devient enfin champion du monde du lancer du marteau avec un lancer à 81,24 mètres[4]. Il devient à cette occasion le plus vieux champion du monde de cette spécialité, devançant même le légendaire Yuriy Sedykh[5].

Lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012, il remporte la médaille de bronze, sa deuxième olympique, avec un jet à 78,71 m derrière le Slovène Primoz Kozmus et le Hongrois Krisztian Pars[6].

Il est le fils de Shigenobu Murofushi et le frère de Yuka Murofushi. Sa mère est Serafina Moritz, une ancienne championne roumaine du javelot[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Kōji Murofushi en 2010
Date Compétition Lieu Résultat Marque
1992 Championnats du monde juniors Séoul 8e 65,78 m
1993 Championnats d'Asie Manille 2e 65,54 m
1994 Jeux asiatiques Hiroshima 2e 67,48 m
1995 Championnats d'Asie Djakarta 2e 69,24 m
1997 Championnats du monde Athènes 10e 74,82 m
1998 Championnats d'Asie Fukuoka 2e 74,17 m
Jeux asiatiques Bangkok 1er 78,57 m
2000 Jeux olympiques Sydney 9e 76,60 m
Finale du Grand Prix Doha 2e 80,32 m
2001 Championnats du monde Edmonton 2e 82,92 m
2002 Championnats d'Asie Colombo 1er 80,45 m
Jeux asiatiques Busan 1er 78,72 m
Finale du Grand Prix Paris 1er 81,14 m
Coupe du monde des nations Madrid 2e 80,08 m
2003 Championnats du monde Paris 3e 80,12 m
2004 Jeux olympiques Athènes 1er 82,91 m
2006 Finale mondiale Stuttgart 1er 81,42 m
Coupe du monde des nations Athènes 1er 82,01 m
2007 Championnats du monde Osaka 6e 80,46 m
Finale mondiale Stuttgart 3e 77,95 m
2008 Jeux olympiques Pékin 5e 80,71 m
Finale mondiale Stuttgart 3e 78,99 m
2010 Challenge IAAF du lancer de marteau 1er
2011 Championnats du monde Daegu 1er 81,24 m
2012 Jeux olympiques Londres 3e 78,71 m
2013 Championnats du monde Moscou 6e 78,03 m
  • Champion national du Japon de 1995 à 2010 inclus.

Records[modifier | modifier le code]

En 2003, il lança le marteau à 84,86 m, le plus long lancer au monde depuis 15 ans[8]. En 1997, il devint le premier lanceur de marteau japonais à atteindre une finale des Championnats du monde d'athlétisme depuis son propre père 21 ans plus tôt[9]. Son père, Shigenobu Murofushi, a gagné un record de 5 Jeux asiatiques entre 1970 et 1986 et a détenu le record japonais avec 75,96 (à Los Angeles en 1984) jusqu'à ce que son fils Koji batte ce record pour la 1re fois le . Koji a battu ce record national 18 fois (et détient aussi deux records d'Asie). Sa mère est une lanceuse de javelot roumaine. Sa jeune sœur est Yuka Murofushi également spécialiste du marteau.

Progression[modifier | modifier le code]

  • 1996 : 73,82 m
  • 1997 : 75,72 m
  • 1998 : 78,57 m
  • 1999 : 79,17 m
  • 2000 : 81,08 m
  • 2001 : 83,47 m
  • 2002 : 83,33 m
  • 2003 : 84,86 m
  • 2004 : 83,15 m
  • 2005 : 76,47 m
  • 2006 : 82,01 m
  • 2007 : 82,62 m
  • 2008 : 81,87 m
  • 2009 : 78,36 m
  • 2010 : 80,99 m
  • 2011 : 81,24 m

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Focus on Athletes - Koji Murofushi, iaaf.org, 24 juillet 2008
  2. « Tricheurs récompensés », radio-canada.ca, (consulté le 10 février 2011)
  3. Marathons, article
  4. « Marteau : le Japonais Murofushi en or », sur opl.fr, 29 août 2011.
  5. [1]
  6. (en) « London 2012 hammer throw men - Olympic Athletics », sur International Olympic Committee, (consulté le 26 mai 2020)
  7. (ro) Andru Nenciu, « Ciocan norocos », sur ProSport.ro,
  8. Japanese Team Media Guide 2003
  9. Aichi Voice, 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]