Kōdōkan (Mito)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kōdōkan
Image illustrative de l’article Kōdōkan (Mito)
Le seichō (1841), bien culturel important
Présentation
Nom local 弘道館
Culte école shintoïste
Protection biens culturels importants
Site web www.koen.pref.ibaraki.jp/park/kodokan01.htmlVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Japon
Ville Mito
Coordonnées 36° 22′ 31″ nord, 140° 28′ 37″ est

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Kōdōkan

Géolocalisation sur la carte : préfecture d'Ibaraki

(Voir situation sur carte : préfecture d'Ibaraki)
Kōdōkan

Le Kōdōkan (弘道館?) est la plus grande école Han de l'époque d'Edo. Située à Mito, préfecture d'Ibaraki au Japon, trois de ses bâtiments sont désignés biens culturels importants et l'école est un « site historique spécial »[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Kōdōkan est fondé en 1841 par Tokugawa Nariaki, neuvième daimyō du domaine de Mito[2]. L'admission se fait à l'âge de 15 ans et le programme comprend la médecine, les mathématiques, l'astronomie, le confucianisme, l'histoire, la musique et les arts militaires[3],[4]. Tokugawa Yoshinobu est retenu au Kōdōkan après son abdication en 1867[3]. L'école ferme en 1872 après la restauration de Meiji et l'introduction du nouveau système scolaire[4]. Dans le principal bâtiment est suspendu un kakemono avec l'inscription Son-jo, abréviation du slogan contemporain Sonnō jōi, « Révérez l'empereur, expulsez les étrangers »[3]. Le Kōdōkan est endommagé par le séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tōhoku.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]