Kō Nakahira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kō Nakahira
Description de cette image, également commentée ci-après
Kō Nakahira en 1959
Naissance
Tokyo (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon japonaise
Décès (à 52 ans)
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Passions juvéniles

Kō Nakahira (中平康, Nakahira Kō?) est un réalisateur japonais né le à Tokyo et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études artistique, Kō Nakahira rejoint la Shōchiku à l'âge de 22 ans et devient assistant-réalisateur de Yūzō Kawashima et de Minoru Shibuya. Il suit Yūzō Kawashima et passe à la Nikkatsu en 1954. Il est promu réalisateur deux ans plus tard[1].

À la fin des années 1960, il tourne plusieurs films à Hong Kong pour la société de production Shaw Brothers sous le pseudonyme de Yang Shu-hsi[2].

Kō Nakahira a réalisé plus de 45 films entre 1956 et 1976[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

La mention « +Scénariste » indique que Kō Nakahira est aussi l'auteur du scénario.

Scénariste[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stuart Galbraith, Japanese Filmography: A Complete Reference to 209 Filmmakers and the Over 1250 Films Released in the United States, 1900 Through 1994, Mcfarland, , 509 p. (ISBN 9-780786-400324), p. 48
  2. (en) Yau Shuk-ting, Kinnia, Japanese and Hong Kong Film Industries: Understanding the Origins of East Asian Film Networks, Routledge, , 288 p. (ISBN 9781135219475, lire en ligne)
  3. (ja) « Filmographie », sur JMDB (consulté le 25 janvier 2018)
  4. L'Homme à abattre : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  5. Tempête d'été : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  6. Frankie le laitier : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  7. Qui est le véritable assassin ? : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  8. Tentations : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  9. La Vertu chancelante : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  10. Désirer, en toute saison : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  11. Les Ailes rouges : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  12. Le Mur du silence : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  13. Rendez-vous secret : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  14. La Ville oubliée : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  15. Lui et moi : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  16. Tempête sur l'Arabie : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  17. Les Apprentis faux-monnayeurs : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  18. L'Innocence outragée : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  19. Une jeunesse moderne : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  20. La Mer étincelante : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  21. Les Lundis de Yuka : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  22. Journal d'un prédateur : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  23. Les Nuits faciles : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  24. Tourbillon charnel : titre français du film lors de la rétrospective "Kō Nakahira, le troisième homme de la nouvelle vague japonaise" du 20 novembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  25. Le Joueur en noir : titre français du film lors de la rétrospective "La Nikkatsu où la modernité toujours recommencée" du 2 octobre au 27 octobre 2007 à la MCJP
  26. Le Joueur en noir, le coup du diable : titre français du film lors de la rétrospective consacrée à Kō Nakahira lors de la 7e édition du festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo en janvier 2013
  27. a et b « Yami no naka no chimimoryo (Chimimoryo - une âme au diable) », sur Festival de Cannes (consulté le 2 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]