Königslutter am Elm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Königslutter am Elm
Königslutter am Elm
Blason de
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Lower Saxony.svg Basse-Saxe
Arrondissement
(Landkreis)
Helmstedt
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
18
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Alexander Hoppe
Partis au pouvoir SPD
Code postal 38154
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
03 1 54 013
Indicatif téléphonique +49 (0) 5353, (0) 5365
Immatriculation HE
Démographie
Population 15 774 hab. (2017)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 15′ 00″ nord, 10° 49′ 00″ est
Altitude 150 m
Superficie 13 062 ha = 130,62 km2

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Königslutter am Elm

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Königslutter am Elm
Liens
Site web www.koenigslutter.de

Königslutter am Elm ou Koenigslutter est une ville de Basse-Saxe, en Allemagne. Située dans l'arrondissement de Helmstedt. Elle est connue surtout pour son centre historique avec la cathédrale impériale fondée par l'empereur Lothaire de Supplinbourg en 1135.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située dans la région de collines au nord du massif du Harz, à 23 km à l'est de Brunswick et à 15 km à l'ouest du chef-lieu de Helmstedt.

Le vaste territoire communal est le résultat de la fusion en 1974 de dix-huit municipalités : Beienrode, Boimstorf, Bornum am Elm, Glentorf, Groß Steinum, Klein Steimke, Königslutter, Lauingen, Lelm, Ochsendorf, Rhode, Rieseberg, Rotenkamp, Rottorf, Scheppau, Schickelsheim, Sunstedt, et Uhry.

L'autoroute allemande 2 passe au nord de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

La cathédrale impériale.

Le village de Lûtere dans le duché de Saxe, nommé d'après un ruisseau qui passait à proximité, est mentionnée pour la première fois en 1135. À cette date, l'empereur Lothaire III y fonda une abbaye bénédictine, dans l'église Pierre-et-Paul de laquelle il se fit enterrer, suivi de son épouse Richenza de Nordheim et son gendre le duc Henri le Superbe. Au Moyen Âge tardif, le monastère avec son église à plan basilical est devenu un lieu de pèlerinage, surtout au jour de la fête des saints Pierre et Paul le .

Non loin de l'abbaye, un château fort d'eau (Wasserburg) est construit vers l'an 1200, autour duquel une colonie a été fondée. Le bourg, nommé Konnigesluttere (de König, « roi ») reçut des ducs de Brunswick-Lunebourg une charte municipale vers 1400. Favorablement située sur la route commerciale entre Brunswick et Magdebourg (l'actuelle Bundesstraße 1), la ville vit principalement d'extraction de pierres calcaires dans la région, des pèlerinages, et aussi de brassage des bières blanches (Weizenbier).

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Werner Schrader (1895–1944), officier, membre du complot du 20 juillet 1944, né au village de Rottorf ;
  • Samuel Hahnemann (1755–1843), médecin, a vécu à Königslutter de 1796 à 1799 ;
  • Thilo Maatsch (1900–1983), peintre et artiste, mourut à Königslutter ;
  • Gordon Banks (né 1937), footballeur international anglais, pendant sa période de service à la fin des années 1950 était stationné au hameau de Langeleben.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Königslutter est jumelée avec :

Sur les autres projets Wikimedia :