Kératose actinique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kératose actinique
Classification et ressources externes
Actinic keratosis on the lip.JPEG
Kératose actinique sur la lèvre
CIM-10 L57.0
CIM-9 702.0
DiseasesDB 29438
MedlinePlus 000827
MeSH D055623
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

On appelle cette affection cutanée kératose actinique ou kératose solaire. « Kératose » signifie épaississement de la couche cornée de l’épiderme, « actinique » et « solaire » font référence à la principale cause de cette affection, à savoir les rayons solaires, « actinique » signifiant induit par la lumière et « solaire » par le soleil. Les kératoses actiniques – il y en a généralement plusieurs – ne surviennent qu’aux endroits du corps qui sont exposés au soleil pendant une période prolongée. Une des composantes des rayons solaires, la lumière ultraviolette qu’on appelle aussi lumière UVB, est responsable en premier lieu de la survenue de ces lésions cutanées. Les rayons solaires ayant agi pendant des années sur certaines cellules de la couche supérieure de la peau, il s’ensuit des modifications permanentes de l’activité cellulaire normale. La fonction des cellules devient incontrôlée et elles forment des « kératoses ».

Une lésion pré-cancéreuse[modifier | modifier le code]

La kératose actinique n’est pas encore un cancer de la peau à ce stade mais un précurseur, on parle d’une lésion « pré-cancéreuse ». Cela ne veut pas dire pour autant que toutes les kératoses actiniques se transforment en cancer. Elles peuvent rester en l’état pendant des années, se résorber d’elles-mêmes ou augmenter de volume plus ou moins rapidement. Elles peuvent aussi évoluer vers une autre affection de la peau appelée épithélioma spinocellulaire ou carcinome de l’épithélium pavimenteux. Cet épithélioma spinocellulaire, un cancer de la peau, le deuxième en termes de fréquence, est extrêmement dangereux. La probabilité pour qu’une telle transformation en cancer de la peau ait lieu durant la vie d’un individu est d’environ 20 %. On peut éviter l'apparition d'un cancer (carcinome) en traitant cette lésion par cryothérapie ou au laser. Il est donc nécessaire de consulter un médecin dès l'apparition de cette corne, et si celle-ci se met à saigner et ne pas cicatriser.

Traitements[modifier | modifier le code]

Autrefois on estimait qu’il n’était pas indispensable de la traiter si elle ne gênait pas le patient puisque 80 % des kératoses actiniques « n’évoluent pas ». On attendait donc qu’un cancer de la peau se soit développé et on traitait celui-ci, généralement par une intervention chirurgicale. Aujourd’hui les spécialistes estiment que les kératoses actiniques doivent impérativement être traitées, c’est-à-dire enlevées. Le traitement est relativement simple, sûr et efficace.

Il existe différentes possibilités thérapeutiques :

Une opération ou la cryochirurgie, c’est-à-dire le traitement des lésions par des températures extrêmement basses, des crèmes à appliquer localement dans le cadre d’une « chimiothérapie » ou des « immunomodulateurs ». Dans de nombreux cas, on peut utiliser aussi un laser. Les crèmes, qui doivent être appliquées pendant plusieurs semaines, ne sont pas toutes homologuées. L’intervention chirurgicale et surtout la cryochirurgie peuvent laisser des cicatrices et provoquer des décolorations ou colorations permanentes de la peau traitée. Quant à la PDT, son principal avantage est sa forte « sélectivité » (c’est-à-dire le fait que la peau saine n’est pas touchée) et en particulier l’excellent résultat cosmétique qu’on peut en attendre. Cette méthode permet de traiter les cellules lésées mais aussi celles qui ne sont pas encore visibles.

  • La thérapie photodynamique ou PDT (photothérapie dynamique topique)

La PDT est une méthode moderne qui, dans une certaine mesure, s’attaque à votre affection cutanée avec ses propres armes. Le principe actif spécifique de la PDT est contenu dans une crème. L’absorption de cette crème par le tissu lésé le rend sensible à la lumière. Les cellules prétraitées sont ensuite soumises une illumination de couleur rouge qui ne dégage pas de chaleur et qui les détruit de manière ciblée. En quelques jours ou semaines, elles sont éliminées et remplacées par des cellules fraîches qui sont produites par la division de cellules cutanées voisines. La peau saine qui entoure la lésion n’est généralement pas touchée.

Plus récemment, on a proposé de traiter en trois jours les kératoses actiniques avec le mébutate d’ingénol. Le principe actif, dérivé d’une plante commune, l’Euphorbia peplus induit une mort cellulaire directe et rapide et une réponse immune médiée par l’activation de la protéine kinase C, pouvant provoquer la disparition de lésions tumorales.

Prévention[modifier | modifier le code]

La prévention peut se faire par protection solaire (il n'est jamais trop tard pour se protéger). Certaines personnes sont plus à risque, notamment les peaux claires, ou les professions comme marin, ou agriculteur.

Notes et références[modifier | modifier le code]