Kératose actinique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kératose actinique
Description de cette image, également commentée ci-après

Kératose actinique sur la lèvre

CIM-10 L57.0
CIM-9 702.0
DiseasesDB 29438
MedlinePlus 000827
MeSH D055623
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Une kératose actinique ou kératose solaire est une lésion cutanée développée à partir des kératinocytes.

Physiopathologie[modifier | modifier le code]

« Kératose » signifie épaississement de la couche cornée de l’épiderme, « actinique » et « solaire » font référence à la principale cause de cette affection[1], à savoir les rayons solaires, « actinique » signifiant induit par la lumière et « solaire » par le soleil. Les kératoses actiniques – il y en a généralement plusieurs – ne surviennent qu’aux endroits du corps qui sont exposés au soleil pendant une période prolongée. Une des composantes des rayons solaires, la lumière ultraviolette qu’on appelle aussi lumière UVB, est responsable en premier lieu de la survenue de ces lésions cutanées. Les rayons solaires ayant agi pendant des années sur certaines cellules de la couche supérieure de la peau, il s’ensuit des modifications permanentes de l’activité cellulaire normale. La fonction des cellules devient incontrôlée et elles forment des « kératoses »[1].

La lésion est formée de kératinocytes aberrants[2].


Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Les deux facteurs de risque principaux sont l'exposition solaire (dose totale cumulée) ainsi qu'une peau blanche. Son incidence augmente avec l'âge. Les lésions sont situés essentiellement en zones de peau exposées au soleil[3].

Évolution[modifier | modifier le code]

La kératose actinique est considérée comme précancéreuse et peut évoluer de différentes manières : elle peut se résorber spontanément, persister ou augmenter de volume plus ou moins rapidement. Dans 16[1] à 20 % des cas, elle peut évoluer vers un carcinome spinocellulaire ou carcinome épidermoïde.

Traitements[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas d'intérêt démontré à traiter systématiquement toutes les lésions de kératose actinique. Cependant les recommandations sont de proposer un traitement à tous les patients afin d'éviter l'évolution potentielle vers un cancer de la peau plus difficile à traiter[4].

Il existe différentes possibilités thérapeutiques qui sont évaluées et ont montré une efficacité[1],[4] :

Le traitement est à adapter en fonction de la localisation, des caractéristiques du patient et de celles de la kératose actinique[4].

Prévention[modifier | modifier le code]

La prévention peut se faire par protection solaire. Certaines personnes sont plus à risque, notamment les peaux claires, ou celles ayant une exposition solaire importante, professionnelle (marins, agriculteurs…) ou récréative[1].

Coût[modifier | modifier le code]

Le coût annuel de prise en charge aux États-Unis est estimé à un peu moins d'un milliard de dollars (chiffres publiés en 2006), la moitié étant consacrée aux procédures d'ablation[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Antille et Saurat 2001.
  2. Fenske NA, Spencer J, Adam F, Actinic keratoses: past, present and future, J Drugs Dermatol, 2010;9(5 Suppl):s45–s49
  3. Salasche SJ, Epidemiology of actinic keratoses and squamous cell carcinoma, J Am Acad Dermatol, 2000;42(1 Pt 2):4–7
  4. a, b et c Société française de dermatologie, « Prise en charge diagnostique et thérapeutique du carcinome épidermoïde cutané (spinocellulaire) et de ses précurseurs. Recommandations [Guidelines for the diagnosis and treatment of cutaneous squamous cell carcinoma and precursor lesions. Guidelines] », Ann Dermatol Venereol, no 136 Suppl 5,‎ , S166-86. (PMID 19795556, lire en ligne [PDF])
  5. Hanke CW, Beer KR, Stockfleth E, Wu J, Rosen T, Levy S, Imiquimod 2.5% and 3.75% for the treatment of actinic keratoses: results of two placebo-controlled studies of daily application to the face and balding scalp for two 3-week cycles, J Am Acad Dermatol, 2010;62:573–581
  6. Pomerantz H, Hogan D, Eilers D et al. Long-term Efficacy of Topical Fluorouracil Cream, 5%, for Treating Actinic Keratosis: A Randomized Clinical Trial, JAMA Dermatol, 2015;151:952–960
  7. Rivers JK, Arlette J, Shear N, Guenther L, Carey W, Poulin Y, Topical treatment of actinic keratoses with 3.0% diclofenac in 2.5% hyaluronan gel, Br J Dermatol, 2002;146:94–100
  8. Lebwohl M, Swanson N, Anderson LL, Melgaard A, Xu Z, Berman B, Ingenol mebutate gel for actinic keratosis, N Engl J Med, 2012;366(11):1010–1019
  9. Warino L, Tusa M, Camacho F, Teuschler H, Fleischer AB, Feldman SR, Frequency and cost of actinic keratosis treatment, Dermatol Surg, 2006;32:1045–1049

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Christophe Antille et Jean-Hilaire Saurat, « Kératoses actiniques en 2001. Un carcinome intra-épithélial accessible à la prévention », Rev Med Suisse, no 2345,‎ (lire en ligne [html]) Document utilisé pour la rédaction de l’article