Juvenes Translatores

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Juvenes Translatores
Image associée à la récompense

Description Le concours consiste pour des jeunes traducteurs à traduire un texte d'une page depuis l'une des 24 langues officielles de l'Union européenne vers n'importe quelle autre langue officielle de l'UE.
Organisateur Direction générale de la traduction (Commission européenne)
Pays - Les examens se déroulent simultanément dans les écoles participantes dans tous les États membres de l'Union européenne

– La cérémonie de remise des prix a lieu à Bruxelles

Date de création 2007
Site officiel http://ec.europa.eu/translatores/

Juvenes Translatores (« jeunes traducteurs » en latin), est un concours de traduction lancé en 2007 destiné aux écoles secondaires de l'Union européenne (UE). Il est organisé par la Direction générale de la traduction (DGT) de la Commission européenne.

Un concours s'est tenu en . Il se déroule habituellement de 10h00 du matin à midi (heure de Bruxelles)[1].

Objectifs[modifier | modifier le code]

L'objectif du concours Juvenes Translatores contest est de promouvoir :

- l'apprentissage des langues ;

- le multilinguisme ;

- la carrière des métiers de traduction.

Le concours a pour but de sensibiliser les jeunes européens à l'importance des compétences linguistiques pour une meilleure communication à l'échelle de l'Europe et le développement d'une compréhension mutuelle. Au regard du besoin en croissance constante de traducteurs en Europe, le concours encourage aussi à la diversification de l'apprentissage des langues afin de faire progresser le multilinguisme et la communication interculturelle, et insiste également sur l'importance des études de traduction.

Règles de base[modifier | modifier le code]

Juvenes Translatores est un concours annuel ouvert aux élèves parvenant à l'âge de 17 ans durant l'année calendaire du concours. L'édition 2015 sera ouverte aux élèves nés en 1998. Les participants doivent traduire un texte d'une page dans n'importe laquelle des 552 combinaisons possible entre les 24 langues officielles de l'Union européenne, en s'aidant seulement de dictionnaires papier (aucun appareil électronique n'est autorisé). Chaque établissement originaire d'un des pays membres de l'UE peut enregistrer jusqu'à cinq élèves de n'importe quelle nationalité. Le nombre d'écoles participantes (751 au total) dépend du nombre de sièges que chaque État membre de l'UE s'est vu octroyé au Parlement européen.

Trophée du concours de traduction de la Commission européenne: Juvenes Translatores.
Carte des vainqueurs 2010 - concours de traduction de la Commission européenne: Juvenes Translatores.
États membres de l'UE Nombre d'écoles autorisées à participer
Autriche 18
Belgique 21
Bulgarie 17
Croatie 11
Chypre 6
République tchèque 21
Danemark 13
Estonie 6
Finlande 13
France 74
Allemagne 96
Grèce 21
Hongrie 21
Irlande 11
Italie 73
Lettonie 8
Lituanie 11
Luxembourg 6
Malte 6
Pays-Bas 26
Pologne 51
Portugal 21
Roumanie 32
Slovénie 8
Slovaquie 13
Espagne 54
Suède 20
Royaume-Uni 73
Total 751

Calendrier[modifier | modifier le code]

Bannière pour le concours de traduction Juvenes Translatores sur la façade d'un des immeubles de la Commission europeénne à Bruxelles.
1er septembre – dépôt des candidatures via le site web de Juvenes Translatores.
Fin Octobre Tirage au sort pour déterminer les écoles participantes.
Fin novembre Jour du concours : les élèves des écoles sélectionnées font l'examen surveillés par leurs professeurs au même moment, dans tous les pays de l'UE.
Décembre/Janvier Les copies sont évaluées par les traducteurs de la DGT qui sélectionnent les meilleures traductions pour chacun des États membres.
Printemps Tous les 28 gagnants (un par pays) gagnent un voyage à Bruxelles pour assister à une cérémonie de remise des prix.

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les participants passent le concours au même moment malgré le décalage horaire entre Bruxelles et les États membres. Pour les territoires d'outremer qui appartiennent à des États membres faisant partie de l'UE, des exceptions sont faites (par exemple pour les départements d'outremer français comme la Réunion).

Liens externes[modifier | modifier le code]