Justin Vaïsse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaïsse.
Justin Vaïsse
Description de cette image, également commentée ci-après

Justin Vaïsse, directeur du CAPS

Nationalité français

Justin Vaïsse est un historien et intellectuel français, il est actuellement le directeur du Centre d'analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé d'histoire et de géographie, docteur en histoire, habilité à diriger des recherches (2011), ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud et de l'Institut d'études politiques de Paris, Justin Vaïsse a notamment enseigné à Sciences Po, à l'ENA, à l'Université de Paris III et à l'université Johns Hopkins (SAIS, School of Advanced International Studies, Washington).

Ses recherches ont pour thèmes la politique étrangère américaine, les relations transatlantiques et franco-américaines, et aussi l'islam en France. Son livre sur le néoconservatisme américain, paru en anglais sous le titre Neoconservatism. The Biography of a Movement (Harvard University Press, 2010), est considéré comme « une lecture essentielle pour quiconque souhaite déchiffrer les contours de notre histoire politique récente » selon la critique du New York Times[1].

En 2006, il publie en anglais Intégrer l'Islam — la France et ses musulmans : enjeux et réussites (Odile Jacob). Justin Vaïsse y aborde la question de l'intégration en France et conclut : « pour la France, s'accepter diverse sur le plan ethnique et religieux ne remet en question son identité que si elle se représente elle-même comme une nation blanche et chrétienne, et non pas comme une nation "idéelle". En d'autres termes : que si elle trahit ses propres idéaux. »[2].

De 2007 à 2013, il est Senior Fellow puis Director of Research au Center on the US and Europe de la Brookings Institution à Washington, le think tank américain le plus influent. À ce poste, il a notamment initié plusieurs projets, comme le European Foreign Policy Scorecard, projet d'évaluation des performances européennes sur la scène diplomatique mondiale et de la capacité à projeter son influence, en coopération avec le think tank ECFR.

En mars 2013, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius le choisit pour diriger le Centre d'analyse, de prévision et de stratégie (CAPS), la nouvelle incarnation du Centre d'Analyse et de Prévision créé par Michel Jobert en 1973, et que le ministre souhaite orienter davantage vers la recommandation politique. Le CAPS a vocation à couvrir l'ensemble des sujets dont s'occupe la diplomatie française ; il a la double mission d'assurer l'interface avec le monde de la recherche sur les questions internationales et de servir aussi bien de centre d'analyse et de conseil stratégique que de "poil à gratter" pour le Ministre et le Ministère, avec une attention particulière portée sur l'anticipation et la prospective[3]. Il est en cela l'équivalent du Policy Planning Staff américain.

Sa biographie de Zbigniew Brezinski (2016) est remarquée.

Il est le fils de l'historien Maurice Vaïsse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Zbigniew Brzezinski. Stratège de l’empire (Odile Jacob, 2016).
  • Barack Obama et sa politique étrangère (Odile Jacob, 2012)
  • (en) Neoconservatism. The Biography of a Movement (Harvard University Press, 2010)
  • Histoire du néoconservatisme aux États-Unis (Odile Jacob, Paris, 2008)
  • Intégrer L'Islam - la France et ses musulmans : enjeux et réussites, en collaboration avec Jonathan Laurence, Odile Jacob, 2007,  (ISBN 978-2-7381-1900-1)
  • (en) Integrating Islam. Political and Religious Challenges in Contemporary France, en collaboration avec Jonathan Laurence, (Brookings Press, 2006)
  • États-Unis: le temps de la diplomatie transformationnelleCahier de Chaillot, no 95, décembre 2006 [1].
  • La politique étrangère des États-Unis: fondements, acteurs, formulation, en collaboration avec Charles-Philippe David et Louis Balthazar, (Presses de Sciences-Po, 2003; nouvelle édition 2008)
  • Washington et le monde : dilemmes d'une superpuissance, en collaboration avec Pierre Hassner, (CERI - Autrement, 2003)
  • L'empire du milieu - les États-Unis et le monde depuis la fin de la guerre froide, en collaboration avec Pierre Mélandri, Odile Jacob, 2001, prix France-États-Unis 2001.
  • La démocratie au XXe siècle : Europe de l'Ouest, États-Unis, 1918 – 1989, (sous la dir. de Marie-Anne Matard-Bonucci et préfacé par Serge Berstein), Atlande, Paris, 2000
  • Le modèle américain, Armand Colin, Paris, 1998

Participation à d'autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'empire américain ?, sous la dir. de Michel Wieviorka, Balland, Paris, 2004 - actes des Entretiens d'Auxerre de décembre 2003.
  • Les relations franco-américaines au XXe siècle: Colloque de l'Observatoire de la politique étrangère américaine, 24 et 25 mai 2002, sous la dir. de Pierre Mélandri et de Serge Ricard, L'Harmattan, Paris, 2003
  • Guerres et sociétés : États et violence après la guerre froide, sous la dir. de Pierre Hassner et Roland Marchal, Karthala, Paris, 2003
  • Les grandes tendances du monde, sous la dir. de Thierry de Montbrial et de Philippe Moreau-Defarges, RAMSES 2003 - IFRI–Dunod, Paris, 2002
  • L'Annuaire français des relations internationales 2002, vol. III, Bruylant, Bruxelles, 2002
  • Ethnocentrisme et diplomatie : l'Amérique et le monde au XXe siècle, sous la dir. de Pierre Mélandri et de Serge Ricard, L'Harmattan, Paris, 2001

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Barry Gewen, « Book Review - Neoconservatism - By Justin Vaïsse », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne).
  2. Justin Vaïsse, Intégrer l'Islam, éd. Odile Jacob, 2006, Introduction, p. 20
  3. Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, « Interview de Justin Vaïsse, directeur du centre d'Analyse, de Prévision et de Stratégie au MAE », (consulté le 1er juin 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :