Justiciers masqués

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Québec image illustrant Montréal
Cet article est une ébauche concernant le Québec et Montréal.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Les Justiciers masqués est un duo d’humoristes québécois, composé de Marc-Antoine Audette et Sébastien Trudel. Se rencontrant au Collège Jean-de-Brébeuf lors de leurs études au secondaire dans les années 1990[1], Trudel et Audette se font les dents au magazine Safarir[2] alors qu’ils sont en secondaire 4 et ensuite à CISM, la radio de l’Université de Montréal. Ils seront par la suite repêchés par CKMF à Montréal avec laquelle ils resteront trois ans. Ils animeront par la suite l’émission du retour à la maison, à la station de radio CKOI-FM 96,9 de Montréal jusqu’en 2009, coanimant avec Richard Z. Sirois, ancien membre du groupe d’humour québécois Rock et Belles Oreilles. Ils étaient accompagnés à l’écriture par Michel Pineault en plus de collaborer également avec Luc Cauchon alias « Super Cauchon ».

Ils quittent ensuite CKOI pour Musique Plus, puis travaillent pendant un an à Télé-Québec et décrochent un contrat de trois ans à MTV aux États-Unis en février 2011. En août 2011 : Ils débutent une collaboration de trois chroniques par semaine en tant qu'éditorialistes humoristiques avec le Journal métro à Montréal en plus de bloguer deux fois semaine pour le site internet dudit quotidien. Le succès est instantané et ils font particulièrement connaître leur plume caustique lors du Printemps érable. Avec 800 000 lecteurs, le journal Métro est le quotidien le plus lu de la Métropole.

Juillet 2012 à juillet 2015 : Ils reviennent à la radio, mais cette fois à Québec, effectuant un retour aux sources en radio humoristique! Ils animent tous les jours l'émission du retour à la maison Les Justiciers masqués sur les ondes de la défunte station CKOI Québec,

En mars 2015, les Justiciés Masqués ont établi un nouveau record mondial en animant une émission de radio pendant 102,1 heures consécutives. Le précédent record, de 84 heures et 15 minutes, était détenu par une radio de Dubaï. Marc-Antoine Audette et Sébastien Trudel ont ainsi récolté 10 210 $, qu'ils ont remis à la Fondation du centre de cancérologie Charles-Bruneau[3].

Coups fumants[modifier | modifier le code]

Plusieurs vedettes internationales ont été piégées par ce duo québécois grâce à des canulars téléphoniques.

À la fin de l’année 2006, les Justiciers masqués ont fait parler d’eux en raison de la participation controversée de l’ex-chef du Parti québécois, André Boisclair, lors d’un sketch dans leur émission de la revue de l’année 2006. Il s’agissait d’une parodie du film américain Brokeback Mountain, où on voyait le président américain George W. Bush et le premier ministre canadien, Stephen Harper, en plein rapprochements intimes. Ils étaient alors surpris par André Boisclair.

En mai 2007, ils ont piégé le président de la République française nouvellement élu, Nicolas Sarkozy, pendant ses vacances en Méditerranée. En se faisant passer pour deux collaborateurs du premier ministre canadien, Stephen Harper, ils tiennent la conversation environ 3 minutes jusqu’à ce que la supercherie soit découverte.

Pendant l’affrontement entre la ville de Philadelphie et de Montréal dans la saison 2007-2008 de la LNH, les Justiciers Masqués on fait parler d’eux en mandatant dans la ville de Philadelphie leur complice Super Cauchon d’accrocher à la statue de Rocky un chandail des Canadiens de Montréal dans le cadre d’une campagne de découragement contre les Flyers, adversaire du moment des Canadiens durant cette série de la LNH, ce qui sera réussi.

Fin octobre 2008, le duo d’humoristes a réussi à piéger la colistière du parti républicain des États-Unis, Sarah Palin, en se faisant passer pour Nicolas Sarkozy. Les Justiciers Masqués ont fait passer Stef Carse comme étant le premier ministre du Canada et leur animateur Richard Z. Sirois comme étant le premier ministre du Québec.

Automne 2012 : Ils réalisent plusieurs coups à leur nouvelle antenne, le 102,1 CKOI, alors qu'ils piègent successivement le maire de Québec Régis Labaume, le Premier ministre du Canada Stephen Harper et le Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki-Moon. Une fois de plus, leur coup fait le tour du monde, de CNN à la BBC en passant par la France et la Corée du Sud.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nathalie Petrowski., « Les justiciers politisés », La Presse,‎
  2. Éric Clément, « Les Justiciers masqués percent aux États-Unis », La Presse,‎
  3. (fr) « Les Justiciers masqués battent un record d'heures consécutives à la radio | Gabrielle Thibault-Delorme | Télévision et radio », sur La Presse (consulté le 3 avril 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]