Just-Henry Mitte de Chevrières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Just-Henry Mitte de Chevrières
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Mitte.svg
Blason

Just-Henry Mitte de Chevrières, né en 1615 à Saint-Chamond, mort le , est un général français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Melchior Mitte de Chevrières et d'Isabeau de Tournon, il devient marquis de Saint-Chamond, comte de Miolans et d'Anjou à la mort de son père en 1649. Contraint de payer les dettes contractées par son père, il vend une bonne part de ses biens, en particulier Chevrières. Il sert comme capitaine au régiment des Gardes et comme lieutenant général. Marié en 1640 à Catherine-Charlotte de Gramont (mort le ), il meurt sans postérité, laissant ce qui lui reste à son frère cadet Jean-Armand, mort en 1691 sans héritier mâle[1],[2].

Qualifié de premier baron du Lyonnais et de conseiller du roi en ses conseils dans un contrat du , il vend l'hôtel paternel peu de temps avant sa mort[3].

Décédé le , il est inhumé dans l'église collégiale de saint-Jean-Baptiste à Saint-Chamond, dans le tombeau familial[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Grangnières, comte de Souvigny, Mémoires du comte de Souvigny, lieutenant général des armées du roi: 1639-1659, Librairie Renouard, H. Laurens successeur, , p. 190.
  2. Édouard Perroy, Les familles nobles du Forez au XIIIe siècle: essais de filiation, vol. 3, Université de Saint-Étienne, , 958 p., p. 561.
  3. Procès-verbaux, Commission du vieux Paris, , p. 9.
  4. Maurice de Boissieu, L'église collégiale de saint-Jean-Baptiste à Saint-Chamond, Brun, , p. 117.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice de Boissieu, L'Église collégiale de Saint-Jean-Baptiste à Saint Chamond, A. Brun, Lyon, 1880 pp. 105-117 Lien Gallica
  • Maurice de Boissieu, Généalogie de la Maison de Saint-Chamond, Recueil de mémoires et documents sur le Forez Tome 9, Société de la Diana, 1888.
  • James Condamin, Histoire de Saint Chamond et de la seigneurie de Jarez, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, 1890.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]