Jupiter excentrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'exoplanète HD 96167 b a une orbite très elliptique, ici comparée à celles du Système solaire interne, qui rappelle celles des comètes.

Un Jupiter excentrique est une exoplanète géante gazeuse caractérisée par une excentricité orbitale élevée. Il n'existe pas de définition rigoureuse précisant à partir de quelle valeur une excentricité orbitale caractérise un Jupiter excentrique, mais on retient habituellement e > 0,1.

Compte tenu des méthodes actuelles de détection des exoplanètes, un nombre significatif d'entre elles sont de type Jupiter excentrique. C'est par exemple le cas d'HD 80606 b, avec une excentricité record de 0,93[1] comparable à celle de la comète de Halley, d'HD 96167 b, dont l'excentricité est de 0,71[2], ou encore des deux plus grosses planètes du système d'υ Andromedae, υ And c et υ And d, dont l'excentricité est voisine respectivement de 0,22 et 0,26[3] — comparable à celle de Pluton, qui est de 0,25.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stephen J. Fossey, Ingo P. Waldmann, David M. Kipping, « Detection of a transit by the planetary companion of HD 80606 », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society: Letters, vol. 396, no 1,‎ juin 2009, p. L16-L20 (lire en ligne) DOI:10.1111/j.1745-3933.2009.00653.x
  2. (en) Kathryn M. G. Peek, John Asher Johnson, Debra A. Fischer, Geoffrey W. Marcy, Gregory W. Henry, Andrew W. Howard, Jason T. Wright, Thomas B. Lowe, Sabine Reffert, Christian Schwab, Peter K. G. Williams, Howard Isaacson, Matthew J. Giguere, « Old, Rich, and Eccentric: Two Jovian Planets Orbiting Evolved Metal-Rich Stars », Publications of the Astronomical Society of the Pacific, vol. 121, no 880,‎ juin 2009, p. 613-620 (lire en ligne) DOI:10.1086/599862
  3. (en) J. T. Wright, S. Upadhyay, G. W. Marcy, D. A. Fischer, Eric B. Ford et John Asher Johnson, « Ten new and updated multiplanet systems and a survey of exoplanetary systems », The Astrophysical Journal, vol. 693, no 2,‎ 2009, p. 1084-1099 (lire en ligne) DOI:10.1088/0004-637X/693/2/1084