Junzi imperialis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Junzi imperialis, unique représentant du genre Junzi, est une espèce éteinte de gibbon, retrouvée dans une tombe chinoise[1] vieille de 2200 à 2 300 ans[2].

Cette espèce, largement répandue, pourrait avoir vécu jusqu'au XVIIIe siècle[2] et serait l'une des premières espèces de singe à avoir disparu suite aux activités humaines[2].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • (en)Turvey et al., 2018 : New genus of extinct Holocene gibbon associated with humans in Imperial China. Science, vol. 360, n. 6395, pp. 1346-1349 (introduction).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :