Julius Yego

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yego.
Julius Yego Portail athlétisme
Julius Yego Beijing 2015.jpg
Julius Yego lors des mondiaux 2015.
Informations
Disciplines Lancer du javelot
Nationalité Drapeau du Kenya Kényan
Naissance (26 ans)
Lieu Cheptonon, district sud de Nandi
Taille 1,76 m
Poids 86 kg
Entraîneur Petteri Piironen[1]
Records
Lancer du javelot : 92,72 m (record d'Afrique)
Palmarès
Championnats du monde 1 - -
Championnats d'Afrique 2 - 1

Julius Kiplagat Yego, né le dans le district sud de Nandi, est un athlète kényan, spécialiste du lancer du javelot. En 2015, il devient champion du monde du lancer du javelot avec un jet à 92,72 m, devenant alors le 3e meilleur performeur de l'histoire et améliorant son record d'Afrique. Il devient aussi à cette occasion le premier athlète kényan à remporter un titre international dans une discipline autre que la course à pied.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julius Yego débute le javelot en 2003 après s'être essayé aux 100 mètres et au cross[2]. Il bat le record junior kényan de javelot en 2006 avec un jet à 71 mètres soit 4 mètres de mieux que le précédent record. En 2008 il remporte son premier titre national aux championnats du Kenya avec un lancer à 72,18 m. Sur la scène internationale, Yego remporte le bronze aux Championnats d'Afrique 2010. En 2011 il remporte l'or aux Jeux africains en battant le record national avec 78,34 m. Étant donné le manque d'infrastructure pour sa discipline au Kenya, il prend exemple sur Jan Železný ou Andreas Thorkildsen en regardant leur lancers en vidéo sur Internet[3].

En avril 2012, il remporte son quatrième titre national aux championnats du Kenya en réalisant 79,95 m. Ce résultat lui permet de réaliser les minima B pour 45 cm et se qualifie pour les Jeux olympiques de Londres 2012. Il devient le premier lanceur de javelot kényan à participer aux Jeux olympiques et le seul athlète kényan de la délégation 2012 à ne pas faire une épreuve de course à pied. Ses bons résultats lui donnent droit à faire un stage de deux mois à Kuortane en Finlande pour progresser[4]. Le 22 juillet 2012, il bat à nouveau le record du Kenya avec 81,32 m à Kuortane. Lors des Jeux de Londres, le 8 août 2012, il se qualifie pour la finale en battant son record national avec 81,81 m. Il finit 12e et dernier de cette finale avec 77,15 m.

Julius Yego réussit 81,79 m le 16 juin 2013 à Turku aux Paavo Nurmi Games. Puis le 13 juillet 2013, il attire à nouveau l'attention en réalisant 82,09 m lors des sélections kényanes pour les championnats du monde qui se déroulent à Moscou, volant la vedette médiatique aux coureurs de fond[5]. Aux mondiaux 2013 il est, comme à Londres 2012, le seul athlète kényan à ne pas faire de course à pied. Aux qualifications du javelot, il termine 8e avec 80,88 m et est repêché pour accéder à la finale. Après 3 essais, Yego est 5e ce qui lui permet d'avoir 3 essais supplémentaires. A son cinquième essai, il bat largement son propre record du Kenya avec un jet à 85,40 m. Il créé la sensation en ravissant la troisième place au Russe Dmitriy Tarabin mais ce dernier réagit à son sixième essai avec un jet à 86,23 m, laissant Yego au pied du podium.

Le 26 mai 2015, lors du meeting Golden Spike à Ostrava, il bat son record national en 86,88 m, malgré des conditions atmosphériques difficiles. Le 4 juin 2015, lors du Golden Gala de Rome, il le porte à 87,71 m, terminant deuxième du concours. Le 7 juin 2015 lors du Birmingham Grand Prix, il envoie au dernier essai son javelot au-delà de 90 m. Le lancer, d'abord invalidé, le javelot ayant atterri légèrement hors-zone, est dans un second temps accepté et mesuré à 91,39 m, ce qui constitue un nouveau record d'Afrique ainsi que celui de la Ligue de diamant.

Le 26 août 2015, il devient champion du monde du lancer du javelot avec un lancer à 92,72 m. Il améliore ainsi le record d'Afrique de la spécialité et devient le 3e meilleur performeur de tous les temps, derrière Jan Železný et Aki Parviainen[6]. Il faut remonter au 12 août 2001 avec les 92,80 m de Jan Železný, pour retrouver une performance équivalente.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque
2010 Championnats d'Afrique Nairobi 3e 74,51 m
Jeux du Commonwealth New Delhi 7e 69,60 m
2011 Jeux africains Maputo 1er 78,34 m
2012 Championnats d'Afrique Porto-Novo 1er 76,68 m
Jeux olympiques d'été Londres 12e 77,15 m
2013 Championnats du monde Moscou 4e 85,40 m
2014 Jeux du Commonwealth Glasgow 1er 83,87 m
Championnats d'Afrique Marrakech 1er 84,72 m
2015 Championnats du monde Pékin 1er 92,72 m

Records[modifier | modifier le code]

Record personnel[modifier | modifier le code]

Julius Yego détient le record du Kenya depuis le 15 septembre 2011 et le record d'Afrique depuis le 7 juin 2015.

Record personnel
Épreuve Performance Lieu Date Statut
Lancer du javelot 92,72 m Drapeau : République populaire de Chine Pékin 26 août 2015 Record d'Afrique

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

Lancer du javelot
Année Distance Date Lieu Rang[7]
2009 74 m 00 Nairobi 166
2010 75 m 44 Nairobi 125
2011 78 m 34 Maputo 83
2012 81 m 81 Londres 39
2013 85 m 40 Moscou 7
2014 84 m 72 Marrakech 16
2015 92 m 72 Pékin 1

Progression[modifier | modifier le code]

Lancer du javelot
Année Distance Date Lieu Compétition
2011 78 m 34 Maputo Jeux africains
2012 79 m 95 Nairobi Tournoi de pré-qualification olympiques
81 m 12 Kuortane Finnish Elite Games Series
81 m 81 Londres Jeux olympiques
2013 82 m 09 Nairobi Championnats du Kenya
85 m 40 Moscou Championnats du monde
2015 86 m 88 Ostrava Golden Spike
87 m 71 Rome Golden Gala
91 m 39 Birmingham Birmingham Grand Prix
92 m 72 Pékin Championnats du monde

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]