Julius Svendsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Svendsen.
Julius Svendsen
Naissance
Norvège
Nationalité américaine d'origine norvégienne
Décès
Granada Hills à Los Angeles
Profession animateur et dessinateur de Bandes dessinées

Julius Svendsen (1919, Norvège - août 1971, Granada Hills), est un animateur américain d'origine norvégienne ayant travaillé pour les Studios Disney[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1950, travaillant pour les Studios de Walt Disney depuis une dizaine d'années avec une pause entre 1942 et 1945 pendant laquelle il s'engage dans l'Armée américaine lors de la seconde guerre mondiale, il épouse Carol Joyner une jeune femme du Colorado, de dix ans sa cadette, une de ses collaboratrices du Département Encre et Peinture.

Il est dessinateur d'animation sur des projets de dessins animés de Ward Kimball dont "Toot, Whistle, Plunk and Boom", "Man and the Moon, Mars and Beyond" et "Man in Space". Il participe aussi à l'animation de "Scrooge McDuck and Money", "Saga of Windwagon Smith" , Les 101 Dalmatiens, Les Aristochats et Bedknobs and Broomsticks.

A l'occasion, il travaille également sur les scénarios de Winnie the Pooh and the Blustery Day et Robin Hood.

De plus, il a travaillé sur les bandes déssinées des contes classiques du trésor de Disney à la fin des années 1950 comme notamment les épisodes de The Seven Dwarfs and the Witch Queen et celles de Mickey Mouse dans les années 1960. Il dessina également pour l'éditeur Dell, des bandes dessinées caractérisant des personnages de Walt Disney, à la fin des années 1940.

Comme beaucoup d'artistes Mary Blair, John Hench et Bill Justice, il travailla également en indépendant sur l'animation de livres en lien avec des personnages des dessins animés de Walt Disney comme The Seven Dwarfs Find a House, Mickey Mouse Club Stamp Book, Mickey Mouse Flies the Christmas Mail, Mickey Mouse and the Missing Mouseketeers et trois livres pour enfant consacrés à La Belle au bois dormant de la collection de Livres en or de l'éditeur Simon & Schuster.

Sa femme fit publier Hulda chez Houghton Mifflin Harcourt, après sa mort en 1974, un livret de 28 pages écrit à deux mains, alors que Julius était en convalescence pendant deux mois à la maison, consécutivement à une intervention chirurgicale de son dos. Carol avait assuré le scénario, Julius l' illustration. Hudla fut classé premier des meilleurs ventes. Carol confessa « que c'était le travail artistique de Julius qui avait fait vendre ce petit livre. »[2].


Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]