Julio Ramón Ribeyro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant un écrivain image illustrant une personnalité image illustrant péruvien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain et une personnalité péruvienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Julio Ramón Ribeyro
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Julio Ramón Ribeyro

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
LimaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Genre artistique

Julio Ramón Ribeyro, né le à Lima au Pérou et mort le dans la même ville, est un écrivain péruvien. Il est considéré comme l'un des meilleurs conteurs de la littérature latino-américaine. Il est une figure de proue de la génération 50 de son pays, à laquelle appartiennent également narrateurs comme Mario Vargas Llosa, Congrains Enrique Martin, Oswaldo Reynoso et Carlos Eduardo Zavaleta.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julio Ramón Ribeyro émigre en 1960 à Paris, où il occupe les fonctions de journaliste à l'Agence France-Presse, puis de conseiller culturel et d'ambassadeur à l'UNESCO. Il est connu pour son œuvre littéraire, composée de deux romans et cinq recueils de nouvelles. La totalité de ses récits est réunie dans le célèbre ouvrage La Palabra del mudo (« La parole du muet »), qui exprime une vision sceptique des habitants de Lima.

Ribeyro a reçu en 1994 le prix international de littérature Juan Rulfo, du Mexique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En espagnol
  • Los gallinazos sin plumas
  • Crónica de San Gabriel
  • Cambio de guardia, 1976
  • La Palabra del mudo, cuentos 1952-1977
  • Prosas apátridas
Traductions en français
  • Charognards sans plumes, trad. par Annie Cloulas-Brousseau, Paris, Gallimard, 1964
  • Chronique de San Gabriel, trad. par Clotilde Bernadi Pradal, Paris, Gallimard, 1969
  • Silvio et la roseraie, trad. par Irma Sayol, Paris, Gallimard, 1981
  • Réservé aux fumeurs, trad. par Gabriel Iaculli, Paris, Gallimard, 1995
  • Proses apatrides, trad. sous la dir. de François Géal, Le Bouscat, Finitude, 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alvarez Christiane, Ribeyro : alchimie de miroirs, Paris, Éditions La Porte, coll. « Témoignage », 2002, 233 p. (ISBN 2-912826-20-9)
  • Porfirio Mamani-Macedo, La société péruvienne du XXe siècle dans l'œuvre de Julio Ramón Ribeyro, Paris-Turin-Budapest, L'Harmattan, , 224 p. (ISBN 978-2-296-02892-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]