Julitte de Tarse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Juliette de Césarée)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Julitte de Tarse
Image illustrative de l’article Julitte de Tarse
Sainte Julitte et son fils saint Cyr, dans la Cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte de Nevers.
sainte, martyre
Décès vers 304 
Tarse
Fête 16 juin pour l'Église catholique et 30 juillet pour les Églises catholiques orientales
Le martyre de sainte Julitte (anonyme, 2e moitié du XVIIe siècle, église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte de Villejuif).

Julitte de Tarse ou Juliette est une riche veuve d'Iconium (aujourd'hui Konya en Turquie), dépouillée par un homme d'affaires qu'elle voulut poursuivre en justice ; mais les chrétiens du début du IVe siècle ne pouvaient témoigner à un procès qu'en reniant leur foi ; la persécution qu'elle voulut éviter la força à venir à Tarse en Cilicie, avec son fils, Cyr, âgé de trois ou quatre ans. Elle refusa d'abjurer sa foi et elle fut condamnée au bûcher sous le règne de Dioclétien ; elle est fêtée le 16 juin[1] en Occident et le 30 juillet en Orient[2],[3] Son jeune fils Cyr, dit aussi parfois saint Quirice, est l'un des plus jeunes martyrs de la chrétienté à la suite des saints Innocents.

Ses traces toponymiques et son culte (souvent associé à celui de saint Cyr)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]