Julienne-Sophie de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Julienne Sophie (, à Copenhague, à Copenhague) était une princesse de Danemark, fille de Frédéric de Danemark (1753-1805), qui était lui-même un des plus jeunes fils du roi Frédéric V de Danemark dans son second mariage avec la reine Juliane-Marie de Brunswick.

La famille[modifier | modifier le code]

La princesse Julienne Sophie est la fille aînée et le deuxième enfant survivant de Prince héritier Frédéric et de son épouse Sophie-Frédérique de Mecklembourg-Schwerin, fille de Louis de Mecklembourg-Schwerin et de Charlotte de Saxe-Cobourg-Saalfeld.

La réelle paternité de la princesse Julienne et de ses trois frères et sœurs a été discutée, et il est largement admis que le père des enfants de Sophie Frédérique enfants était un adjudant -, Frédéric von Blücher.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lorsque Julienne est née, son demi-oncle, le roi Christian VII de Danemark était le monarque régnant, et son héritier était son cousin, le Prince héritier, le futur roi Frédéric VI de Danemark.

Quelques années avant la naissance de Julienne, le contrôle du royaume avait été dans les mains de sa grand-mère la Reine Douairière Julienne Marie, en l'honneur de qui elle a été nommée, et son père, mais un coup d'état mené par le prince héritier avait privé de sa famille du pouvoir. Lorsque Julienne était enfant, il y avait encore beaucoup de tension entre les deux branches de la famille royale, mais finalement, ils se sont mariés les uns des autres.

Julienne a vécu les premières années de sa vie avec le reste de la famille royale au Palais de Christiansborg, mais après que le palais a été détruit par un incendie en 1794, le prince héréditaire Frédéric déménage avec sa famille dans un manoir au Palais d'Amalienborg. Sa mère Sophie-Frédérique est morte la même année, peu de temps après le déménagement.

En 1803, Julienne avait fait sa Confirmation avec son frère Christian (VIII) et sa sœur, Louise-Charlotte de Danemark à la chapelle, à Palais de Frederiksberg, la résidence d'été de la famille royale.

Mariage[modifier | modifier le code]

Le 22 août 1812, à Palais de Frederiksberg, Julienne Sophie a épousé Landgrave Guillaume de Hesse-Philippsthal-Barchfeld, (Barchfeld, 10 août 1786 – Copenhague, le 30 novembre 1834). Guillaume était le fils de Adolphe de Hesse-Philippsthal-Barchfeld et de Louise de Saxe-Meiningen.

Guillaume a vécu au Danemark à partir d'un jeune âge et a eu une brillante carrière militaire, et a été un homme populaire et respecté dans la capitale danoise.

Le mariage est heureux et a été fondée sur les véritables sentiments des deux parties. Le couple n'a pas d'enfants, apparemment parce que Julienne avait peur de mourir lors de l'accouchement. Guillaume avait une maîtresse avec qui il a eu cinq filles. Le couple a eu un manoir à Copenhague et comme une résidence d'été, ils avaient Palais de Fredensborg au nord de la capitale.

Succession au trône danois[modifier | modifier le code]

Le roi Frédéric VI n'avait pas de fils, de sorte qu'il est devenu clair pour les danois que le trône passerait au frère aîné de Julienne, le prince Christian. En 1821, sa branche de la famille royale a été élevée au style d'Altesse Royale à la place de "Altesse" qui est le style normal pour les enfants du plus jeune fils des rois danois.

Lorsque le neveu de Julienne, Frédéric VII de Danemark est devenu le roi, en 1848, elle était deuxième dans la ligne de succession après son frère, Ferdinand, prince Héréditaire de Danemark , qui était le seul homme survivant de la famille royale outre le roi. Cependant, il y avait déjà des discussions politiques sur la sécurisation de la Monarchie danoise, qui se composait de plusieurs états qui ont des lois différentes concernant les droits des femmes dans la succession, en donnant le trône à une personne qui pourrait garder les différentes parties ensemble et Julienne a accepté.

Elle est morte en 1850, peu de temps avant que la succession ne soit réglée en faveur de sa soeur, et son beau-fils, le futur Christian IX de Danemark.

Références[modifier | modifier le code]

  • Bo Bramsen: Ferdinand og Caroline : fr beretning om prinsen der nødig ville være konge af Danmark, 1983 (en danois).
  • Dansk Biografisk Lexikon, Première édition par C. F Bricka, http://runeberg.org/dbl/ (en danois).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :