Julien Rassam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Julien Rassam
Description de l'image defaut.svg.
Nom de naissance Julien Thomas Henri Langmann
Naissance
Neuilly-sur-Seine, Seine, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 33 ans)
Paris 4e, France
Profession Acteur
Films notables Albert souffre
L'Accompagnatrice
La Reine Margot
Séries notables Portrait d'une jeune fille de la fin des années 60 à Bruxelles (collection télé Tous les garçons et les filles de leur âge)

Julien Rassam — nom de scène de Julien Langmann[1] — est un acteur français, né à Neuilly-sur-Seine le et mort à Paris le .

Il est le fils du producteur Claude Berri et d'Anne-Marie Rassam, le frère aîné du producteur et acteur Thomas Langmann, et le neveu de la monteuse et scénariste Arlette Langmann, et des producteurs Jean-Pierre Rassam et Paul Rassam.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1991, il tient le rôle principal dans Albert souffre, de Bruno Nuytten. L'année suivante, son rôle dans L'Accompagnatrice de Claude Miller lui vaut d'être nommé au César du meilleur espoir masculin. Ensuite, il interprète le rôle du duc d'Alençon dans La Reine Margot, de Patrice Chéreau.

En 2000, sous les yeux de sa petite amie de l'époque, Marion Cotillard, il tombe d'une fenêtre du troisième étage de l'hôtel Raphael à Paris. On ignore si le drame a résulté d'une consommation de drogue ou d'une tentative de suicide. Laissé tétraplégique par sa chute[2], il se donne la mort le [3].

Il repose au cimetière de Montfort-l'Amaury dans la même sépulture que sa mère, Anne-Marie Rassam (née en 1944), qui, elle aussi, s'était défenestrée en 1997, depuis l'appartement de la mère d'Isabelle Adjani[4], et que son oncle Jean-Pierre Rassam, dont on pense qu'il se serait aussi suicidé par overdose médicamenteuse, en 1985.

En 2005, son père Claude Berri écrit et réalise comme « thérapie »[5] L'un reste, l'autre part, un film à consonances autobiographiques, où le personnage principal doit apprendre à vivre avec son fils désormais handicapé (handicap expliqué dans ce film par un accident de moto et non une défenestration).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rassam étant le nom de sa mère, Anne Marie Rassam
  2. Judith Perrignon, « Thomas Langmann, le nouveau nabab », sur Le Monde,
  3. « Julien Rassam », sur evene.fr (consulté le )
  4. « Le Phénix Blanc », sur Le Phénix Blanc (consulté le ).
  5. Les vies de Claude Berri, L'Express, 12 janvier 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]