Julien Ingrassia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Julien Ingrassia
Image illustrative de l’article Julien Ingrassia
Julien Ingrassia en 2013.
Biographie
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Aix-en-Provence
Nationalité Française
Carrière professionnelle en rallye
Qualité Copilote automobile
Années d'activité 2006 - 2021
Équipe WRC
Citroën Racing (2009-2011)
Volkswagen Motorsport (2012-2016)
M-Sport (2017-2018)
Citroën Racing (2019)
Toyota Gazoo Racing (2020-2021)
Pilote Sébastien Ogier
Statistiques
Dép. Vic. Pod. Scr.
WRC 168 54 91 631
WRC S2000 12 - - -
J-WRC 6 3 4 50
IRC 3 1 1 8
Palmarès
1er 2e 3e
WRC 8 - 2
J-WRC 1 - -

Julien Ingrassia, né le à Aix-en-Provence en Provence-Alpes-Côte d'Azur, est un copilote de rallye français. Associé à Sébastien Ogier, il devient champion du monde en tant que copilote en 2013, 2014, 2015 et 2016 avec l'équipe Volkswagen Motorsport, en 2017 et 2018 avec l'équipe M-Sport, puis en 2020 et 2021 avec Toyota Gazoo Racing.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours scolaire[modifier | modifier le code]

2002 - Diplôme de responsable en commercialisation agroalimentaire délivré par l'ISEMA[1], promotion 13C, une école de commerce et de mercatique située à Avignon.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

  • 2004-2005 : Attaché commercial pour la société Coca-Cola
  • 2006 : Attaché commercial pour la société Materne.
  • 2007 : Commercial en véhicules neufs en concession Citroën.
  • Depuis 2006 : Copilote de rallye.

Carrière en rallye[modifier | modifier le code]

Julien Ingrassia et Sébastien Ogier au Tour de Corse 2008

Julien Ingrassia fait ses débuts en rallye en 2002 lors du Critérium des Cévennes. Durant plusieurs années, il multiplie les expériences en rallyes régionaux, puis en disputant une première formule de promotion, la Coupe Peugeot 206, en 2004.

Avec l'équipe FFSA[modifier | modifier le code]

Fin 2005, il assiste à la sélection Rallye Jeunes organisée par la FFSA et découvre Sébastien Ogier, qui la remporte. Lors de la saison 2006, ils s'associent dans l’équipe Rallye Jeunes FFSA et signent leurs premières victoires en Coupe Peugeot 206. Ensemble, ils font leurs gammes sur les rallyes régionaux et nationaux qu'ils disputent, puis font très rapidement leur arrivée sur la scène internationale.

2008 : champion du monde J-WRC

En 2008, Julien Ingrassia accède au niveau mondial en participant au championnat du monde des rallyes junior, au sein de l'équipe de France FFSA. Vainqueur de trois des six rallyes de la saison, il remporte avec Sébastien Ogier le titre de champion du monde des rallyes JWRC. L'équipage s'impose comme la relève française et ne reste qu'une saison en JWRC avant de gravir l'échelon menant au WRC.

Avec Citroën (2009-2011)[modifier | modifier le code]

Julien Ingrassia et Sébastien Ogier au rallye de Finlande 2010

En 2009, Julien Ingrassia intègre le Citroën Junior Team et signe un premier podium, au Rallye de l'Acropole. La saison suivante, il remporte son premier rallye mondial au Portugal. La spirale positive est lancée : à partir du Rallye de Finlande, il intègre le Citroën Total World Rally Team, équipe officielle du constructeur français, pour les dernières épreuves sur terre de la saison 2010. C'est au sein de l'équipe officielle qu'il s'impose pour la deuxième fois de la saison, au Japon, sur un rallye que l'équipage ne connaissait pourtant pas.

En compagnie de Sébastien Ogier, il lui a suffi de deux saisons en catégorie WRC pour intégrer l'élite mondiale du rallye, et ce malgré une arrivée tardive dans le monde du sport automobile.

Lors de la saison 2011, l'équipage Ogier/Ingrassia est titularisé au sein de l'équipe officielle Citroën. Ils gagneront autant de victoires que leurs coéquipiers Loeb/Elena (5), malgré des consignes d'équipes clairement affichées en faveur de Loeb sur les cinq dernières manches de la saison. Au terme d'une saison tendue, Citroën décidera de se séparer du jeune duo.

Les titres avec Volkswagen (2012-2016)[modifier | modifier le code]

Julien Ingrassia au Rallye de Finlande 2013

Pour les saisons 2012 à 2014, Julien et Sébastien se lient à Volkswagen Motorsport. Après leur éviction de la marque aux Chevrons, ils ont dû faire un choix entre Ford et le constructeur allemand : les très grosses incertitudes concernant l'avenir et les conditions de compétition chez Ford, et la proposition d'un énorme challenge chez Volkswagen (faire l'impasse sur le championnat WRC 2012 afin de développer entièrement la nouvelle Polo R WRC) ont été les éléments déterminants dans leur choix.

Ils vivent une année 2012 particulièrement chargée, puisqu'ils disputent la quasi-totalité de la saison mondiale au volant d'une Skoda Fabia S2000 tout en développant la Polo R WRC. Celle-ci est fin prête à la fin de l'année et elle accueille son équipage phare dès le Rallye Monte-Carlo 2013. Première spéciale et première victoire ! Après un podium en Principauté, Ogier et Ingrassia remportent le Rallye de Suède, un exploit compte tenu de l'hégémonie des Scandinaves sur leur terrain, et s'imposent comme les leaders de la saison.

Rallye après rallye, l'équipage français assoie sa domination au gré des victoires : ils en totaliseront 9, ainsi que 111 temps scratches et pas moins de 290 points, un record en WRC ! Leur premier titre de champions du monde est assuré dès la première spéciale du Rallye de France, celui de Volkswagen intervient lors de la manche suivante, en Catalogne.

En 2014, les champions du monde en titre entament idéalement la défense de leur statut en remportant le Rallye Monte-Carlo. Après avoir inscrit leur nom au palmarès de ce prestigieux rallye lorsqu'il faisait partie du calendrier IRC en 2009, c'est la première fois qu'ils accrochent ce succès en catégorie WRC.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia durant le Rallye de Sardaigne 2015.

Également victorieux au Mexique, au Portugal, en Sardaigne, en Pologne, en Australie, en Catalogne et au Pays de Galles, Julien Ingrassia et Sébastien Ogier remportent leur deuxième titre respectif dès l'avant-dernière manche de la saison. Ingrassia devient le premier copilote français à coiffer deux couronnes en WRC. Avec un total de 24 victoires acquises en cinq saisons, il est le troisième copilote ayant connu le plus grand nombre de succès en WRC (à égalité avec Luís Moya, qui a pris sa retraite en 2002), derrière Timo Rautiainen (30) et Daniel Elena (78).

Resté chez Volkswagen aux côtés de Sébastien Ogier, Julien Ingrassia est à nouveau titré en 2015, la confirmation arrivant cette fois dès le Rallye d'Australie, dixième manche de la saison. Huit victoires de rallyes et neuf de Power Stages permettent au duo français de confirmer une domination écrasante sur le WRC, et ce alors qu'un nouveau règlement impose au leader du championnat la difficulté d'ouvrir la route durant les deux premières étapes de chaque rallye.

En dépit du fait que le règlement est inchangé en 2016, Julien Ingrassia et Sébastien Ogier réalisent la passe de quatre en étant couronnés avec à leur palmarès six nouvelles victoires. Sacrés en Espagne, ils poursuivent en fêtant le titre constructeurs de Volkswagen au Pays de Galles, avant l'annonce surprise du retrait du constructeur allemand alors que se profile la dernière manche de la saison, en Australie.

Nouveau challenge gagnant chez M-Sport (2017-2018)[modifier | modifier le code]

Ogier et Ingrassia au Portugal.

Un mois plus tard, les champions du monde sont annoncés chez M-Sport pour la saison 2017. Ils entament ce nouveau challenge avec une victoire, sur le Rallye Monte-Carlo, avant d'entretenir la place de leaders du championnat grâce à neuf podiums et une autre victoire au Portugal. Opposés à Thierry Neuville et Ott Tänak, ils remportent le titre lors de l'avant-dernier rallye de la saison, en Grande-Bretagne, et deviennent quintuples champions du monde.

Le duo reste chez M-Sport pour continuer son aventure lors de la saison 2018. Comme les années précédentes, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia débutent par une victoire au Rallye Monte-Carlo[2]. C'est la sixième victoire de l'équipage dans ce rallye et la cinquième d'affilée, ce qui constitue un record[3]. Ils renouent avec la victoire au Rallye du Mexique puis enchaînent avec un troisième succès, cette fois au Tour de Corse. La suite de la saison est moins heureuse, tant et si bien qu'ils sont derrière Thierry Neuville et Ott Tänak au classement avant l'antépénultième épreuve de la saison, à savoir le Rallye de Grande-Bretagne. Mais Sébastien Ogier et Julien Ingrassia s'adjugent le rallye, reprennent la tête du championnat lors de l'épreuve suivante puis la conservent lors du Rallye d'Australie. Les français obtiennent ainsi leur sixième titre de champions du monde.

Retour chez Citroën (2019)[modifier | modifier le code]

L'équipage durant son Rallye Monte-Carlo victorieux.

Fin 2018, Citroën Racing annonce le retour de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia dans ses rangs à compter de la saison 2019, sept ans après la fin de leur collaboration.

Le duo commence la saison pour la sixième fois consécutive par une victoire au Rallye Monte-Carlo, leur septième dans l'épreuve. Elle a été acquise au terme d'un duel intense avec Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, l’écart à l'arrivée n'étant que de 2,2 s, le plus faible de l'histoire de l’épreuve. S'ensuit un Rallye de Suède plus compliqué, puis le duo réalise un carton plein au Mexique, premier rallye terre de la saison, en remportant la victoire et en signant le scratch dans la Power Stage.

Malgré une nouvelle victoire en Turquie, cette saison avec la C3 WRC est faite de hauts et de bas et les Français terminent troisième au classement général. Ils quittent Citroën et s'engagent avec Toyota Gazoo Racing pour 2020.

Toyota Gazoo Racing (2020-2021)[modifier | modifier le code]

Pour la première fois en six ans, ils sont battus au Rallye Monte-Carlo, mais remportent leur première victoire avec la Toyota Yaris WRC au Mexique, début mars. Alors que la pandémie de COVID-19 éclate, l'épreuve est écourtée et le championnat entre dans une pause forcée de six mois. La saison reprend finalement avec de nouvelles épreuves au calendrier, et Ingrassia et Ogier remportent le Rallye de Monza clôturant cette saison écourtée. Ils décrochent ainsi leur septième titre mondial, avec un troisième constructeur différent.

L'équipage français rempile pour une dernière année, cette fois plus complète, dont la première moitié va être très solide, avec quatre victoires en six rallyes et notamment une première visite couronnée de succès sur le mythique Safari Rally.

Le 7 octobre, Julien Ingrassia annonce sa décision de mettre un terme à sa carrière de copilote à l'issue de la saison 2021 après 16 saisons aux côtés de Sébastien Ogier.

En novembre 2021, Ingrassia et Ogier remportent le Rallye de Monza concluant la saison et décrochent ainsi leur huitième titre mondial, leur deuxième avec Toyota Gazoo Racing.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Titres acquis par J. Ingrassia (toutes compétitions confondues)
Saison Titre Voiture
2007 Vainqueur de la coupe 206 (1) Peugeot 206
2008 Champion du monde des rallyes junior (1) Citroën C2 S1600
2013 Champion du monde des rallyes (8) Volkswagen Polo R WRC
2014
2015
2016
2017 Ford Fiesta WRC
2018
2020 Toyota Yaris WRC
2021

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2014, Julien Ingrassia reçoit le prix Michael Park, du nom du copilote de Markko Märtin, décédé lors du Rallye de Grande-Bretagne 2005. Chaque année, ce trophée (à titre posthume) est décerné à un copilote pour ses performances, son attitude ou son implication en rallye[4].

Récompenses au cours de la carrière de J. Ingrassia
Année Dénomination
2014 (1) Trophée Michael Park

Victoires[modifier | modifier le code]

Victoires en championnat du monde des Rallyes Junior[modifier | modifier le code]

# Saison Rallye Pays Voiture
Pilote : Sébastien Ogier
1 2008 22e Rallye du Mexique Drapeau du Mexique Mexique Citroën C2 S1600
2 26e Rallye de Jordanie Drapeau de la Jordanie Jordanie
3 27e Rallye d'Allemagne Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Victoires en Intercontinental Rally Challenge (IRC)[modifier | modifier le code]

# Saison Rallye Pays Voiture
Pilote : Sébastien Ogier
1 2009 77e Rallye Monte-Carlo Drapeau de Monaco Monaco Peugeot 207 S2000

Victoires en championnat du monde des Rallyes (WRC)[modifier | modifier le code]

# Saison Rallye Pays Voiture
Pilote : Sébastien Ogier
1 2010 44e Rallye du Portugal Drapeau du Portugal Portugal Citroën C4 WRC
2 09e Rallye du Japon Drapeau du Japon Japon
3 2011 45e Rallye du Portugal Drapeau du Portugal Portugal Citroën DS3 WRC
4 03e Rallye de Jordanie Drapeau de la Jordanie Jordanie
5 57e Rallye de l'Acropole Drapeau de la Grèce Grèce
6 29e Rallye d'Allemagne Drapeau de l'Allemagne Allemagne
7 02e Rallye d'Alsace Drapeau de la France France
8 2013 61e Rallye de Suède Drapeau de la Suède Suède Volkswagen Polo R WRC
9 27e Rallye du Mexique Drapeau du Mexique Mexique
10 47e Rallye du Portugal Drapeau du Portugal Portugal
11 10e Rallye de Sardaigne Drapeau de l'Italie Italie
12 63e Rallye de Finlande Drapeau de la Finlande Finlande
13 22e Rallye d'Australie Drapeau de l'Australie Australie
14 04e Rallye d'Alsace Drapeau de la France France
15 49e Rallye de Catalogne Drapeau de l'Espagne Espagne
16 69e Rallye de Grande-Bretagne Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
17 2014 82e Rallye automobile Monte-Carlo Drapeau de Monaco Monaco
18 28e Rallye du Mexique Drapeau du Mexique Mexique
19 48e Rallye du Portugal Drapeau du Portugal Portugal
20 11e Rallye de Sardaigne Drapeau de l'Italie Italie
21 11e Rallye de Pologne Drapeau de la Pologne Pologne
22 23e Rallye d'Australie Drapeau de l'Australie Australie
23 50e Rallye de Catalogne Drapeau de l'Espagne Espagne
24 70e Rallye de Grande-Bretagne Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
25 2015 83e Rallye automobile Monte-Carlo Drapeau de Monaco Monaco
26 63e Rallye de Suède Drapeau de la Suède Suède
27 29e Rallye du Mexique Drapeau du Mexique Mexique
28 12e Rallye de Sardaigne Drapeau de l'Italie Italie
29 12e Rallye de Pologne Drapeau de la Pologne Pologne
30 33e Rallye d'Allemagne Drapeau de l'Allemagne Allemagne
31 24e Rallye d'Australie Drapeau de l'Australie Australie
32 71e Rallye de Grande-Bretagne Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
33 2016 84e Rallye automobile Monte-Carlo Drapeau de Monaco Monaco
34 64e Rallye de Suède Drapeau de la Suède Suède
35 34e Rallye d'Allemagne Drapeau de l'Allemagne Allemagne
36 60e Tour de Corse Drapeau de la France France
37 52e Rallye de Catalogne Drapeau de l'Espagne Espagne
38 72e Rallye de Grande-Bretagne Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
39 2017 85e Rallye automobile Monte-Carlo Drapeau de Monaco Monaco Ford Fiesta WRC
40 51e Rallye du Portugal Drapeau du Portugal Portugal
41 2018 86e Rallye automobile Monte-Carlo Drapeau de Monaco Monaco
42 32e Rallye du Mexique Drapeau du Mexique Mexique
43 62e Tour de Corse Drapeau de la France France
44 74e Rallye de Grande-Bretagne Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
45 2019 87e Rallye automobile Monte-Carlo Drapeau de Monaco Monaco Citroën C3 WRC
46 33e Rallye du Mexique Drapeau du Mexique Mexique
47 12e Rallye de Turquie Drapeau de la Turquie Turquie
48 2020 34e Rallye du Mexique Drapeau du Mexique Mexique Toyota Yaris WRC
49 41e Rallye de Monza Drapeau de l'Italie Italie
50 2021 89e Rallye automobile Monte-Carlo Drapeau de Monaco Monaco
51 45e Rallye de Croatie Drapeau de la Croatie Croatie
52 18e Rallye de Sardaigne Drapeau de l'Italie Italie
53 68e Rallye Safari Drapeau du Kenya Kenya
54 42e Rallye de Monza Drapeau de l'Italie Italie

Nombre de victoires WRC par rallye[modifier | modifier le code]

7 victoires 6 victoires 5 victoires 4 victoires 3 victoires 2 victoires 1 victoire
Rallye Monte-Carlo
2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2021
Rallye du Mexique
2013, 2014, 2015, 2018, 2019, 2020
Rallye du Portugal
2010, 2011, 2013, 2014, 2017
Rallye de Sardaigne
2013, 2014, 2015, 2021
Rallye d'Allemagne
2011, 2015, 2016
Rallye de France-Alsace
2011, 2013
Rallye du Japon
2010
Rallye de Grande-Bretagne
2013, 2014, 2015, 2016, 2018
Rallye de Suède
2013, 2015, 2016
Rallye de Pologne
2014, 2015
Rallye de Jordanie
2011
Rallye d'Australie
2013, 2014, 2015
Tour de Corse
2016, 2018
Rallye de l'Acropole
2011
Rallye de Catalogne
2013, 2014, 2016
Rallye de Monza
2020, 2021
Rallye de Finlande
2013
Rallye de Turquie
2019
Rallye de Croatie
2021
Rallye Safari
2021

Autres victoires[modifier | modifier le code]

# Saison Rallye Pays Voiture
Pilote : Sébastien Ogier
1 2007 06e Rallye Neige des Hautes-Alpes Drapeau de la France France Peugeot 206 XS
2 2010 26e Rallye della Lanterna (it) Drapeau de l'Italie Italie Citroën C4 WRC
3 2011 26e Rallye National Vosgien Drapeau de la France France Citroën DS3 WRC

Records en championnat du monde des rallyes[modifier | modifier le code]

  • Champion avec le plus grand écart de points : 114 points, lors du championnat du monde 2013 face à Thierry Neuville (290pts pour Ogier contre 176pts pour Neuville)
  • Champion avec le plus grand écart de points sur son coéquipier : 128 points lors du championnat du monde 2013 par rapport à Jari-Matti Latvala
  • Victoire avec le plus petit écart : 0,2 seconde d'avance sur Jari-Matti Latvala au Rallye de Jordanie, le .
  • Victoires au Rallye Monte-Carlo : 8 (une en IRC et sept en WRC)
  • Nombre de constructeurs avec lesquels il a gagné le Rallye Monte-Carlo : 5 (Peugeot en 2009, Volkswagen en 2014, 2015 et 2016, Ford en 2017 et 2018, Citroën en 2019 et Toyota en 2021)
  • Ratio de victoires d'étapes spéciales sur une saison : 46.25% (111 temps scratch sur 240 spéciales)
  • Ratio d'étapes spéciales disputées comme leader sur une saison : 62,92% (151 ES en tête sur 240 spéciales)
  • Points marqués en une saison : 290 pts lors du championnat du monde 2013
  • Points marqués (tous barèmes confondus) : 2337 pts [5]
  • Victoires de Power Stage : 40
  • Victoires de Power Stage en une saison : 9 en 2015
  • Ratio de Power Stage remportées en une saison : 69,23 %, lors du championnat du monde 2015 avec 9 Power Stage gagnées sur les 13 rallyes

Résultats en rallye[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés en championnat du monde des rallyes[modifier | modifier le code]

Saison Equipe Voiture Rallye Points Classement final
2008 MON
SWE
MEX
ARG
JOR
ITA
GRE
TUR
FIN
GER
NZL
ESP
FRA
JPN
GBR
1 21e
Équipe de France FFSA Citroën C2 S1600 - - 8e - 11e 22e - - - 19e - Ab. 20e - -
Sébastien Ogier Citroën C2 R2 - - - - - - - - 35e - - - - - -
Équipe de France FFSA Citroën C4 WRC - - - - - - - - - - - - - - 26e
Dont J-WRC Équipe de France FFSA Citroën C2 S1600 - - 1er - 1er 5e - - - 1er - Ab. 2e - - 42 1er (J-WRC)
2009 IRL
NOR
CYP
POR
ARG
ITA
GRE
POL
FIN
AUS
ESP
GBR
24 8e
Citroën Junior Team Citroën C4 WRC 6e 10e Ab. 17e 7e Ab. 2e Ab. 6e 5e 5e Ab.
2010 SWE
MEX
JOR
TUR
NZL
POR
BUL
FIN
GER
JPN
FRA
ESP
GBR
167 4e
Citroën Junior Team Citroën C4 WRC 5e 3e 6e 4e 2e 1er 4e - 3e - 6e 10e -
Citroën Total WRT Citroën C4 WRC - - - - - - - 2e - 1er - - Ab.
2011 SWE
MEX
POR
JOR
ITA
ARG
GRE
FIN
GER
AUS
FRA
ESP
GBR
196 3e
Citroën Total WRT Citroën DS3 WRC 4e Ab. 1er 1er 4e 3e 1er 3e 1er 11e 1er Ab. 11e
2012 MON
SWE
MEX
POR
ARG
GRE
NZL
FIN
GER
GBR
FRA
ITA
ESP
41 10e
Volkswagen Motorsport Skoda Fabia S2000 Ab. 11e 8e 7e 7e 7e - 10e 6e 12e 11e 5e Ab.
Dont S2000 Volkswagen Motorsport Skoda Fabia S2000 Ab. 1er 1er 1er 1er 1er - 1er 1er 1er 1er 1er Ab. - Non inscrit au championnat
2013 MON
SWE
MEX
POR
ARG
GRE
ITA
FIN
GER
AUS
FRA
ESP
GBR
290 1er
Volkswagen Motorsport Volkswagen Polo R WRC 2e 1er 1er 1er 2e 10e 1er 1er 17e 1er 1er 1er 1er
2014 MON
SWE
MEX
POR
ARG
ITA
POL
FIN
GER
AUS
FRA
ESP
GBR
267 1er
Volkswagen Motorsport Volkswagen Polo R WRC 1er 6e 1er 1er 2e 1er 1er 2e Ab. 1er 13e 1er 1er
2015 MON
SWE
MEX
ARG
POR
ITA
POL
FIN
GER
AUS
FRA
ESP
GBR
263 1er
Volkswagen Motorsport Volkswagen Polo R WRC 1er 1er 1er 17e 2e 1er 1er 2e 1er 1er 15e Ab. 1er
2016 MON
SWE
MEX
ARG
POR
ITA
POL
FIN
GER
CHI
FRA
ESP
GBR
AUS
268 1er
Volkswagen Motorsport Volkswagen Polo R WRC 1er 1er 2e 2e 3e 3e 6e 24e 1er An. 1er 1er 1er 2e
2017 MON
SWE
MEX
FRA
ARG
POR
ITA
POL
FIN
GER
ESP
GBR
AUS
232 1er
M-Sport World Rally Team Ford Fiesta WRC 1er 3e 2e 2e 4e 1er 5e 3e Ab. 3e 2e 3e 4e
2018 MON
SWE
MEX
FRA
ARG
POR
ITA
FIN
GER
TUR
GBR
ESP
AUS
219 1er
M-Sport World Rally Team Ford Fiesta WRC 1er 11e 1er 1er 4e Ab. 2e 5e 4e 10e 1er 2e 5e
2019 MON
SWE
MEX
FRA
ARG
CHI
POR
ITA
FIN
GER
TUR
GBR
ESP
AUS
217 3e
Citroën Racing Citroën C3 WRC 1er 29e 1er 2e 3e 2e 3e 41e 5e 7e 1er 3e 8e An.
2020 MON
SWE
MEX
EST
TUR
ITA
ITA
122 1er
Toyota Gazoo Racing Toyota Yaris WRC 2e 4e 1er 3e Ab. 3e 1er
2021 MON
FIN
CRO
POR
ITA
KEN
EST
BEL
GRE
FIN
ESP
MZN
230 1er
Toyota Gazoo Racing Toyota Yaris WRC 1er 20e 1er 3e 1er 4e 5e 3e 5e 4e 1er

Résultats complets en championnat du monde des rallyes[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Départs Victoires Podiums Scratchs Abandons Points Classement final
2008 Privé 8 0 0 1 1 1 21e
2009 Citroën Junior Team 12 0 1 13 ** 4 24 8e
2010 10 1 4 27 * 0 124 4e
Citroën Total WRT 3 1 2 10 1 43
2011 13 5 7 56 ** 2 196 3e
2012 Volkswagen Motorsport 12 0 0 1 2 41 10e
2013 13 9 11 110 * 0 290 1er
2014 13 8 10 94 1 267 1er
2015 13 8 10 95 ** 1 263 1er
2016 13 6 11 72 ***** 0 268 1er
2017 M-Sport World Rally Team 13 2 9 22 1 232 1er
2018 13 4 6 38 1 219 1er
2019 Citroën Racing 13 3 8 24* 0 217 3e
2020 Toyota Gazoo Racing 7 2 5 25* 1 122 1er
2021 12 5 7 43***** 0 230 1er
Total 168 54 91 631 15 2537

(*) dont 1 scratch ex-aequo
(**) dont 2 scratchs ex-aequo
(***) dont 3 scratchs ex-aequo
(****) dont 4 scratchs ex-aequo
(*****) dont 5 scratchs ex-aequo

Résultats en Intercontinental Rally Challenge[modifier | modifier le code]

Saison Voiture Rallye Points Classement final
2009 MON
BRA
KEN
POR
BEL
RUS
POR
CZE
ESP
ITA
JPN
GBR
10 8e
Peugeot 207 S2000 1er - - - - - - - - - An. -
2010 MON
BRA
ARG
ESP
ITA
BEL
POR
POR
CZE
ESP
ITA
GBR
CYP
0 Pas classé
Peugeot 207 S2000 Ab. - - - Ab. - - - - An. - - -

Divers[modifier | modifier le code]

Loisirs[modifier | modifier le code]

Outre son statut de copilote champion du monde, Julien Ingrassia excelle dans le rôle de pilote, spécialiste des tête-à-queue. Il en gratifie notamment le public de l'Autocross de Saint-Laurent du Cros dès que son emploi du temps le lui permet[6].

Lors de ses rares moments de détente, Julien Ingrassia s'échappe dans le nord de l'Europe pour s'adonner à la pêche et notamment celle du brochet. Il se rend aussi très souvent à des concerts de son groupe favoris : Les TVMS.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site internet de l'ISEMA
  2. « Rallye de Monte-Carlo : Ogier ouvre la saison par une victoire et un record », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  3. « WRC - Rallye Monte-Carlo : Ogier, roi chez lui », sur lepoint.fr, (consulté le ).
  4. Le trophée Michael Park pour Julien Ingrassia, www.sebastien-ogier.fr, 14 novembre 2014.
  5. « Statistics - Driver points scored », sur juwra.com (consulté le ).
  6. Julien Ingrassia ravit le public de Saint-Laurent du Cros, sur sebastien-ogier.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]