Julien Ducorron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julien Ducorron
Ducorron - Landscape with mill (1818).jpg
Paysage avec moulin, 1818.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
AthVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité

Julien-Joseph Ducorron, peintre paysagiste, est né à Ath le et y est décédé le .

Il ne commença à étudier la peinture qu'à l'âge de trente-deux ans dans l'atelier de Balthasar Ommeganck, alors directeur de l'Académie d'Anvers. En 1819, il succède à Dandeleau à la direction de l'École de Dessin d'Ath. Sous son impulsion, l'école va connaître un essor important.

Le talent de Ducorron est très apprécié et il connaît un vif succès de son vivant. Entre 1812 et 1840, il participe à de nombreuses expositions en Belgique et à l'étranger. Il remporta des médailles d'argent, de vermeil et d'or, à Gand, Bruxelles, Tournai, Douai, Cambrai, Courtrai, Arras, etc.

On connaît Ducorron principalement pour les paysages qu'il exécuté dans la tradition des recettes d'atelier. Il y introduit cependant des éléments pittoresques : rochers, cours d'eau, bergeries, chemins sinueux, bouquets d'arbres… Il émane de ces paysages une grande douceur où la lumière a une grande importance.

L'art de Ducorron se situe à la charnière (« les recettes d'atelier ») qui le rattache à Nicolas Poussin ou Jacques d'Arthois et leurs écoles. Cependant il est très proche des romantiques, fervents du retour à la nature vraie.

Références[modifier | modifier le code]

  • Michael Bryan, Bryan's Dictionary of Painters and Engravers, (1886–1889)[1]
  • Biographie nationale, publié par l'Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Tome VI, Bruxelles, 1878, 236-237