Julien Barry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julien Barry
Naissance
Cahors
Décès
Annecy
Domaines Médecine, endocrinologie
Institutions Université de Lille INSERM
Diplôme Université de Bourgogne
Université de Montréal
Renommé pour Découverte des neurohormones, en particulier l'identification du système de la GnRH

Julien Barry, né le à Cahors et mort à Annecy le (à 85 ans), est un neuroendocrinologue français, créateur de l'Unité INSERM 156 en 1976, et professeur à la Faculté de médecine de Lille.

Carrière scientifique[modifier | modifier le code]

Le nom de Julien Barry est associé au système à gonadolibérine (LHRH puis GnRH), dont il a été le premier à localiser les corps cellulaires[1],[2].

Après une carrière au sein du Service de santé des armées qui l'a mené jusqu'en Indochine au début des années 1950[2], de retour à Nancy où il est agrégé de médecine, Julien Barry a mis en évidence chez le cobaye un groupe distinct de neurones[2],[3],[4] qu'il dénomma noyau hypothalamique latéro-dorsal interstitiel (NHLDI), pour lequel il suggéra une implication dans les fonctions de reproduction.

Pionnier de la neuroendocrinologie de la reproduction, Julien Barry publia également des ouvrages d'éthologie humaine sur l'amour et ses rituels à travers l'histoire.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Julien Barry a publié ou copublié plusieurs centaines d'articles scientifiques, de communications, et de chapitres d’ouvrages médicaux.

On peut citer :

  • Julien Barry, Neurobiologie de la pensée, Lille, Presses universitaires du Septentrion, , 363 p.
  • Julien Barry, Mythes et Rites de l'amour - 1. De l'antiquité au vingtième siècle, Besançon, Cêtre, , 160 p.
  • Julien Barry, Mythes et Rites de l'amour - 2. L'Agonie amoureuse du XXe siècle, Besançon, Cêtre,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) O Kah, C Lethimonier, G Somoza, LG Guilgur, « GnRH and GnRH receptors in metazoa: a historical, comparative, and evolutive perspective », General and comparative endocrinology, vol. 1, no 153,‎ , p. 346-64. (PMID 17350014, DOI 10.1016/j.ygcen.2007.01.030)
  2. a b et c Jean-Claude Beauvillain, Pierre Poulain et Maryvonne Warembourg, « Hommage au Professeur Julien Barry », sur www.societe-neuroendocrinologie.fr, (consulté le 11 juin 2014)
  3. Barry J, « Sur l'existence de cellules acidophiles, de type neurosécrétoire, au niveau de l'hypothalamus antérieur, chez le cobaye [The existence of acidophil cells of neurosecretory type in the anterior hypothalamus of the guinea pig] », C R Seances Soc Biol Fil, vol. 148, nos 1-2,‎ , p. 133-4. (PMID 13161388) modifier
  4. (en) Barry J, Dubois MP, Poulain P, « LRF producing cells of the mammalian hypothalamus. A fluorescent antibody study », Z Zellforsch Mikrosk Anat, vol. 146, no 3,‎ , p. 351-66. (PMID 4591796) modifier

Voir aussi[modifier | modifier le code]