Julien Béramis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julien Béramis
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Julien Florent Béramis
Naissance (34 ans)
Villiers-le-Bel, Val-d'Oise, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Acteur
Scénariste
Films notables Mes copines
Omar m'a tuer

Julien Béramis, né le à Villiers-le-Bel, est un acteur et scénariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'une mère métropolitaine née en Allemagne et d'un père guadeloupéen[1], il grandit à Apremont, village de l'Oise entouré de forêt.

Depuis son enfance, Julien Béramis a toujours eu l’envie de faire de l’art et plus précisément, de devenir acteur. Il prend ses premiers cours de théâtre à Chantilly, quand il a 6 ans. Il connaît sa première expérience devant une caméra sur le plateau du court-métrage Chapeau bas d'Hervé Lozac'h, en 1997. À18 ans, il s’installe à Paris où il débute sa formation artistique à l’Université de Nanterre Paris X, section arts du spectacle et au cours Viriot.

Au milieu des années 2000, il apparaît dans deux films composés de plusieurs courts-métrages : Paris, la métisse et Paris, je t'aime. On le voit ensuite dans des rôles secondaires dans des films signés Sylvie Ayme, Arnaud et Jean-Marie Larrieu et Roschdy Zem.

Il tourne également dans plusieurs courts-métrages, souvent des premiers rôles, comme dans : Gourgou de Sacha Chelli, Négropolitain de Gary Pierre-Victor et Nevrodrome[2] de Jim Vieille. Fin 2015, il est l’interprète de Virée, un court réalisé par Hugo Rousselin qu’il a écrit, qui se tourne en Guadeloupe. Dans ce film, il aborde les thèmes du deuil, de la métaphysique et de l’initiation.

Il aborde le théâtre avec des pièces comme Les Nègres[3] de Jean Genet, Vénus de Suzan-Lori Parks[4] ou ConaCrika[5] de Facinet. Elsa Wolliaston, danseuse et chorégraphe de danse afro-contemporaine, lui propose en 2007, un rôle dans l’une de ses créations Les amants avec la danseuse Sandra Moens.

En 2013, il crée NOO MAAD[6], un groupe de beat n'word, exploration musicale à la rencontre de plusieurs courants tels que, le trip hop, l'électro ambiant et l'abstract hip-hop. En 2014, le groupe se produit à plusieurs reprises sur scène.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Chapeau bas d'Hervé Lozac'h : le petit garçon témoin
  • 2007 : Gourgou de Sacha Chelli : Kenji
  • 2007 : Mimiques de Dominique Rocher : l’homme n°1
  • 2008 : Accident sur la voie ferrée[7] de Mathieu Lalande : Pierre
  • 2008 : Ceci n’est pas un film de Dominique Rocher : Simon
  • 2008 : Adrénaline de Gilles Guerraz : Léo
  • 2009 : Négropolitain de Gary Pierre-Victor : Carl
  • 2009 : Haiku de Morgan S. Dalibert, Mathieu Lalande, Thibault Mombellet et Dominique Rocher
  • 2009 : Take Me To The Water de Jim Vieille : Clifford (+voix)
  • 2012 : AfterGlow de Baff Akoto : Piano
  • 2014 : Nevrodrome de Jim Vieille : Jules
  • 2014 : Pays rêvé, pays réel de Hugo Rousselin
  • 2015 : Madame Cléante n’ira pas au cimetière de Pamela Valera : Emmanuel
  • 2015 : Virée de Hugo Rousselin : Isaac

Scénarios – Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Mimiques de Dominique Rocher
  • 2008 : Ceci n’est pas un film de Dominique Rocher
  • 2008 : Adrénaline de Gilles Guerraz
  • 2015 : Virée de Hugo Rousselin

Voix[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Clip Vidéo[modifier | modifier le code]

Voix série animée[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Dragons et Princesses, 10 épisodes de Michel Ocelot : le garçon
    • L’élue de la ville d’or
    • Le garçon qui ne mentait jamais
    • La maitresse des monstres
    • Le loup-garou
    • Le pont du petit cordonnier
    • Le mousse et sa chatte
    • L’écolier sorcier
    • Garçon Tam-Tam
    • Ti-Jean et la belle-sans-connaître
    • Ivan Tsarévitch et la Princesse Changeante

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]