Julie Bonnie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julie B. Bonnie
Description de cette image, également commentée ci-après
Julie B. Bonnie en 2009
Informations générales
Naissance (48 ans)
Tours Drapeau de la France France
Genre musical Chanson française
Instruments Violon, guitare, chant
Années actives Depuis le milieu des années 1990 à aujourd'hui.

Julie Bonnie, ou Julie B. Bonnie, née le à Tours, est une écrivaine française, également chanteuse, violoniste, guitariste et compositrice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Julie Bonnie commence sa carrière au milieu des années 1990 comme violoniste au sein du groupe tourangeau post-punk Forguette Mi Note, créé quelques années auparavant autour de Claire Diterzi[1]. Ensemble, ils sortent deux albums, Gargouillis en 1993 et Cruciforme en 1994, sur le label Cobalt. Elle enregistre également avec le chanteur Robert Beckman un disque intitulé Tu es à moi.

Période Cornu[modifier | modifier le code]

Après la séparation du groupe Forguette Mi Note en raison de tensions internes[1], elle devient en 1996 la chanteuse et violoniste du groupe Cornu, aux côtés du bassiste Alex Bonnie (son frère) et du batteur Ben Bernardi, qui était déjà membre de Forguette Mi Note. Elle enregistre deux albums avec le groupe, Cornu (1998) et A3 (2000), publiés chez Island Records. Avec ce groupe, elle fait les premières parties des tournées de Louise Attaque et de Dionysos pour plus de cinq cents dates. Elle enregistre un titre en duo avec Mathias Malzieu de Dionysos : Ciel en sauce[1].

Carrière solo[modifier | modifier le code]

En , Julie Bonnie sort son premier album solo, Marie-Plane, dont elle effectue la réalisation, avec comme invités Yann Tiersen, Billy Conway, Sébastien Martel, Vincent Ségal et un duo avec Gaëtan Roussel sur le titre Je l'admire.

Le , Julie Bonne participe à l'installation Musique pour les plantes au Palais de Tokyo de Paris [2]

Son premier EP quatre titres, Chic, sorti en 2006, est produit par Bertrand Belin, avec la participation Mathias Malzieu en duo sur le morceau Bimbo. Elle fait la première partie de Dionysos le à l'Olympia. En 2008, elle chante avec Pablo Krantz sur son album Les chansons d'amour ont ruiné ma vie et joue une dizaine de concert avec lui. En 2009, elle part en Californie pour une mini-tournée avec le groupe Absinthe Glow.

En , elle enregistre Pa ma talaï, Music for babies, une création musicale pour Arte radio. En , sort son deuxième album autoproduit, On est tous un jour de l'air, enregistré, arrangé, réalisé et mixé par Kid Loco. En 2013, elle enregistre son troisième album solo, Bonne femme, à nouveau produit par Kid Loco.

Elle compose la musique du spectacle de la compagnie du Cincle Plongeur (avec la danseuse Anne-Laure Rouxel), Ouli, joué une centaine de fois, notamment à Cité de la musique, au musée du quai Branly, au Tout-petit festival à Nantes...

Littérature[modifier | modifier le code]

Publié en , Chambre 2, son premier roman, est récompensé du prix du roman Fnac[3],[4]. En 2013, elle publie l'ouvrage jeunesse Super Chanteuse et Petit Pirate[5], illustré par Charles Dutertre, puis en 2014 Le Lion des montagnes.

Elle participe à la revue Portrait vol. 1, pour laquelle elle réalise un portrait du juge anti-terroriste Marc Trévidic, ce qui donne lieu à un mini-concert de Julie Bonnie et du juge à la Maison de la poésie. Dans Portrait vol. 2, elle écrit une nouvelle : In virus veritas. Elle écrit, lit, met en musique et en son la série pour enfants Guillemette pour Arte Radio. Elle participe aussi à Lecture de chambre 2, avec le quintet à cordes Ensemble Grimbert-Barré, sur la musique originale de Stanislas Grimbert-Barré (Madame lune).

Son deuxième roman (hors littérature jeunesse), Mon amour, sort en . Il se penche notamment sur l'écart existant entre la vie de musicienne en tournée et celle de jeune mère de famille, mettant entre autres à profit son expérience de première main en tant qu'artiste et que puéricultrice[6].

Son troisième roman, Alice et les orties, aborde en 2016, sous forme de conte cruel, la tragique violence d'un viol[7], tandis que son roman biographique consacré à la chanteuse Barbara paraît en 2017[8].

Son cinquième roman, C'est toi, maman, sur la photo ?, est publié à l'automne 2019, jouant avec l'autobiographique d'une adolescence rebelle et révoltée[9],[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Chic (Believe)

Albums[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Julie Bonnie, Alexandre Bompard et Benjamin Wood (de gauche à droite) lors de la remise du prix du roman Fnac 2014.

Romans[modifier | modifier le code]

Littérature jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Super Chanteuse et Petit Pirate[5], illustrations de Charles Dutertre, éditions du Rouergue, 2013
  • Le Lion des montagnes, éditions du Rouergue, 2014
  • Lalala est là !, ill. Robin Feix, Le label dans la forêt, 2019
  • Chansons d'amour pour ton bébé[11], ill. Marine Schneider, Le Label dans la forêt, 2019 - livre jeunesse-CD

En 2019 sort L’internat de l’Ile aux Cigales, premier tome d’une série ado chez Albin Michel Jeunesse. La maison cachée, deuxième tome, sortira le 18 août 2020[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Gilles Renault, « Rosa la Rouge de plaisir », Libération, 18 mai 2010.
  2. http://www.librest.com/evenements/librest/concert-julie-b-bonnie,690.html?periode=jour&date_debut=2011-05-19&date_fin=2011-05-20&mois_debut=2011-05-01&mois_fin=2011-06-01
  3. « Julie Bonnie, lauréate du 12e Prix du Roman Fnac », Le Figaro, 29 août 2013.
  4. « Chambre 2 », 20minutes, 22 juillet 2013.
  5. a et b Michel Abescat, « Super chanteuse et petit pirate, Julie Bonnie, Charles Dutertre », Télérama, no 3327,‎ (lire en ligne)
  6. « Julie Bonnie: désaccords amoureux », sur LExpress.fr, (consulté le 1er mai 2020)
  7. « France 2 - Dans quelle éta-gère : « Julie Bonnie, Alice et les orties » », sur France Télévisions, (consulté le 1er mai 2020)
  8. « Littérature sans frontières - La chanteuse Barbara racontée par Julie Bonnie », sur RFI, (consulté le 1er mai 2020)
  9. Caroline Leddet, « Julie Bonnie - C'est toi, maman, sur la photo? », sur rcf.fr, (consulté le 1er mai 2020)
  10. « Julie Bonnie, d'une jeunesse révoltée à un premier roman autobiographique », sur Makers Le Magazine, (consulté le 1er mai 2020)
  11. a et b Louis-Julien Nicolaou, « CD pour enfants : Mozart, berceuses et poèmes, trois livres-disques à entonner à tue-tête », Télérama,‎ (lire en ligne).
  12. « Les enfants des livres : "L'internat de l'île aux cigales", le coup de cœur de Rayan », sur Franceinfo, France Info, (consulté le 2 mai 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :