Julie Berès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julie Berès
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Julie Berès née en 1972 est une metteuse en scène française. Elle réalise des pièces documentaires qui traitent de sujets politiques ou sociétaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1997, Julie Berès est diplômée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris[1]. En 2001, elle fonde la compagnie Les Cambrioleurs. Elle s'installe à Brest où elle est artiste associée au Quartz de 2007 à 2010[2]. En 2013, elle est associée à la Comédie de Caen[3].

Les pièces de Julie Berès abordent les questions de société et traite de politique. Pour Notre besoin de consolation qui interroge la GPA, Julie Berès va rencontrer en Inde, des mères porteuses dans une clinique spécialisée et au Danemark, le directeur d'une banques de sperme[3]. Désobéir traite de l'asservissement des jeunes filles par la religion. Pour cette pièce, Julie Berès a collecté les témoignages de 80 femmes[4]. En 2018, Soleil Blanc traite du réchauffement climatique[5].

Pièces[modifier | modifier le code]

  • Poudre ! , Théâtre National de Chaillot, 2001
  • e muet, Théâtre National de Chaillot, 2004
  • le lapin me tuera, Biennale des Arts de la Marionnette au Théâtre Paris Villette, 2003
  • On n’est pas seul dans sa peau, Chalon-sur-Saône, 2006
  • Sous les visages, le Quartz, Brest, 2008
  • Notre besoin de consolation, le Quartz, Brest, 2010
  • Petit Eyolf, Henrik Ibsen, Comédie de Caen, 2015
  • Désobéir, pièces pour quatre actrices, Aubervilliers, 2017
  • Soleil blanc, 2018

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Julie Bérès, actualités, textes, spectacles, vidéos », sur www.theatre-contemporain.net, (consulté le 25 décembre 2018)
  2. « Julie Bérès, metteur en scène », sur France Culture, (consulté le 25 décembre 2018)
  3. a et b « Théâtre. Julie Bérès : « Sensibiliser par l'émerveillement » », sur Le Telegramme, (consulté le 25 décembre 2018)
  4. « «Désobéir», quatuor libéré des carcans », sur Libération.fr, (consulté le 25 décembre 2018)
  5. Anaïs Heluin, « Soleil Blanc de Julie Berès », sur Sceneweb, (consulté le 25 décembre 2018)